Dix-sept équipes s’affronteront lors des championnats d’Europe à Göteborg. La France devra ainsi faire attention, entre autres, à la Suisse, l’Italie ou bien encore la Suède. Non-qualifiée par équipe aux Jeux Olympiques de Rio et dotée depuis début 2017 d’un nouveau chef d’équipe, l’Irlande n’est pas en reste et fait preuve aujourd’hui d’une motivation des plus tenaces. Zoom sur cette équipe irlandaise ! Annoncée en mars, l’arrivée de Rodrigo PESSOA en tant que chef d’équipe pour succéder à Robert SPLAINE avait fait du bruit dans la planète saut d’obstacles. C’est cependant avec les bras ouverts que le Brésilien a été accueilli et l’Irlande a entamé la saison 2017 avec un nouveau souffle. Si le circuit des Coupes des Nations est bien évidemment un événement majeur pour les cavaliers, la compétition clé de 2017 est sans aucun doute les championnats d’Europe, et la sélection irlandaise de Rodrigo PESSOA place l’équipe parmi les favorites.

Rodrigo PESSOA : « Au niveau du choix que j’ai fait concernant les cavaliers irlandais qui partiront en Suède, je peux dire que nous avons une équipe qui est forte. Nous avons dans ce qu’il y a de mieux en ce moment et nous visons vraiment une médaille par équipe. Il est important à mes yeux qu’il y ait une cohésion dans le groupe et pas uniquement la performance et résultats individuels. Evidemment, chacun doit monter le mieux possible afin qu’il y ait un bon résultat en équipe. Individuellement ils doivent tous bien sûr bien monter, mais je ne m’inquiète pas, ce sont des cavaliers d’expérience. »

Publicité

Une première liste composée de six cavaliers avait été dévoilée en juin. C’est finalement un mois plus tard que la sélection définitive a été révélée. L’équipe d’Irlande se voit ainsi composée cette année de :

· Bertram ALLEN et Hector van d’Abdijhoeve
· Denis LYNCH et All Star 5
· Cian O’CONNOR et Good Luck
· Shane SWEETNAM et Chaqui Z
· Mark MCAULEY et Miebello (réservistes)

C’est presque sans surprise que le nom de Bertram ALLEN figure dans la liste. Âgé aujourd’hui de vingt-deux ans, le jeune prodige irlandais a déjà à son compte une participation aux Jeux Équestres Mondiaux en 2014 et se voit ici sélectionné pour la deuxième fois pour les championnats d’Europe. Si c’est avec Molly Malone V qu’il aura percé au haut niveau, il partira cette année avec Hector van d’Abdijhoeve avec qui il a récemment remporté le Grand Prix de Saint-Gall et réalisé un double sans-faute en Coupe des Nations à Rotterdam.

Shane SWEETNAM a lui également réalisé le précieux double sans-faute en Coupe des Nations, mais à Falsterbo avec Chaqui Z. Membre de l’équipe victorieuse lors de la Coupe des Nations de Wellington en mars dernier, et vainqueur deux jours plus tard du Grand Prix 4*, il n’y a pas de doute qu’il jouera un rôle important au sein de l’équipe.

Cavalier peut-être le moins expérimenté des cinq, Marc MCAULEY se voit ici sélectionné pour les championnats continentaux pour la première fois de sa carrière. Il a cette année remporté une épreuve 5* au CSIO de Rome et a terminé deuxième du Grand Prix 4* à Bourg-en-Bresse avec Miebello. Auteur d’un sans-faute lors de la Coupe des Nations de Falsterbo où l’Irlande finit à la troisième marche du podium, il compte bien prendre son rôle de réserviste avec sérieux.

Médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 avec Blue Loyd 12, Cian O’CONNOR est aujourd’hui plus que déterminé à se battre pour son pays et ramener une nouvelle médaille en Irlande avec cette cinquième participation aux jeux continentaux avec son fidèle Good Luck.

Cian O’CONNOR : « Les Jeux Olympiques sont une compétition à laquelle tout le monde veut participer. Nous n’avons pas réussi à nous qualifier en équipe l’année dernière, donc nous voulons faire un réel effort afin de pouvoir nous qualifier pour Tokyo cette fois-ci. Les premières chances de qualifications seront lors des Jeux Equestres Mondiaux l’an prochain, donc les championnats d’Europe de cette année sont en quelque sorte une répétition générale afin que nous soyons totalement prêts lorsque nous devrons véritablement nous qualifier. Evidemment, nous n’allons pas en Suède uniquement pour nous préparer, ou bien à Tryon seulement pour un billet pour les Jeux Olympiques, nous y allons d’abord pour ramener une médaille et par ce biais nous qualifier.

L’équipe que nous envoyons à Göteborg est composée de très bons cavaliers et chevaux, mais il s’agit de toujours faire de son mieux en championnat. Il est n’est pas possible de prédire quelque chose avec les chevaux, ils sont imprévisibles et ont des hauts et des bas. Tout le monde pourrait très bien monter le jour J donc tout peut se jouer. Je pense que nous avons tout de même de bonnes chances.

Good Luck est extraordinaire, il saute très bien et adore l’ambiance ici à Dublin, il est plus motivé. Je sais que cela a surpris que Good Luck participe à la Coupe des Nations, mais il y a une raison si je l’ai amené ici. Il a eu un mois de pause en avril, et par la suite je me suis moi-même blessé, ce qui a prolongé son repos de six semaines supplémentaires. Il a donc relativement peu sauté cette année, et c’est en quelque sorte pour correctement le remettre en route que j’ai décidé de le prendre ici pour deux autres tours. Il était le seul cheval à courir la Coupe des Nations à participer à ces championnats et il a fait un double sans-faute et nous avons également All Star 5 qui était troisième à Londres lors du Global Champions Tour avec Denis. Quant à Hector van d’Abdijoheve, il a remporté le Grand Prix 5* de Saint-Gall avec Bertram et enfin Shane et Chaqui Z ont réalisé un double sans-faute lors du CSIO de Falsterbo. Des chevaux aussi bons sont rares, et nous devons faire de notre mieux pour encourager et soutenir les propriétaires afin que nous puissions garder d’aussi bons chevaux en Irlande.»

Récemment troisième à Londres, mais également cinquième à la finale Coupe du Monde en 2016 et neuvième aux Jeux Equestres Mondiaux en 2014 avec All Star 5, Denis LYNCH a confiance en sa monture pour réaliser une belle performance. Il s’est d’ailleurs prononcé à son sujet quelques semaines avant le début des hostilités à Göteborg, lors du CSIO 5* de Dublin : « All Star est en très bonne forme, il était d’ailleurs troisième dans le Grand Prix de Londres il y a quelques semaines et désormais nous sommes concentrés sur les championnats d’Europe. Ces championnats ont été notre objectif principal pendant la saison. La finale Coupe du Monde a été une déception car nous avons fait une barre chaque jour et par la suite nous l’avons mis au repos. Les concours qu’il a fait ont été choisis spécifiquement avec attention afin de le préparer pour les championnats et qu’il soit au meilleur de sa forme à ce moment-là. La sensation sur lui demeure à ce jour fantastique. »
L’équipe peut aussi compter sur le soutien d’autres cavaliers émérites irlandais lors de ces championnats. Ainsi, Billy TWOMEY qui aura représenté l’Irlande aux Jeux Olympiques en 2012 et à deux reprises aux Jeux Equestres Mondiaux, croit en elle : « Je pense qu’ils ont de bonnes chances, Cian, Denis et Bertram sont très forts, et Shane a été très en forme cette année en Coupe des Nations, notamment à Falsterbo. Je pense qu’avec un peu de chance il y de bonnes probabilités pour qu’ils ramènent une médaille. »

Greg BRODERICK n’est pas non plus resté de marbre. Après s’être rendu à Rio en 2016, il souhaite désormais le meilleur à son équipe : « Je pense que nous avons une équipe très forte composée de bons cavaliers et chevaux. Trois des chevaux y participant étaient au repos cette semaine et ne participaient pas au CSIO de Dublin, donc tout semble bien se passer. Ils sont tous en bonne forme, Shane a réalisé un double sans-faute à Falsterbo et le cheval de Denis a été très performant pendant toute l’année également. Un autre cheval qui a fait de très bonnes choses pendant l’année est Hector, celui de Bertram. Enfin, il y a Cian qui a fait un double sans-faute ici dans la Coupe des Nations de vendredi. Il suffit juste que la chance soit de leur côté et nous espérons tous qu’ils réussiront à tirer leur épingle du jeu ! »

L’Irlande n’a pas remporté de médaille par équipe depuis 2001 et 1995 lorsqu’il s’agit d’une performance individuelle. 2017 sera-t-elle synonyme d’un nouveau podium ? Réponse dans quelques jours.

Palmarès de l’Irlande aux championnats d’Europe :

Equipe
Rotterdam 1979 : Bronze (Eddie MACKEN, Gerry MULLINS, Con POWER, John ROCHE)
Arnhem 2001 : Or (Kevin BABINGTON, Peter CHARLES, Jessica KÜRTEN, Dermott LENNON)
Individuel
Vienne 1977 : Argent (Eddie MACKEN et Kerrygold)
Saint-Gall 1995 : Or (Peter CHARLES et La Ina)

Propos recueillis par Marie-Juliette MICHEL.

Publicité