Doté d’épreuves 5*, 3* et 1* et jeunes chevaux, la CSI de Dinard a cette année encore une fois été couronné de succès ! Outre la victoire de Mclain WARD et Clinta dans le Grand Prix 5* le dimanche, les locaux ont eux aussi triomphé en leurs terres pendant ce premier week-end du mois d’août. En effet, que ce soit dans les jeunes chevaux, 1*, 3* et 5*, les Bretons sont parvenus à se classer parmi les meilleurs. A cette occasion, Jump’inside est parti à la rencontre de deux jeunes cavalières de la région Bretagne courant au niveau national et CSI 1*.

Romane Eouzan Vimeo'Boop
Romane Eouzan et son beau Vimeo’Boop

Romane EOUZAN : « J’ai commencé à monter à cheval à dix ans à Maison Laffitte puis j’ai atterri à Dinard en 2013 alors que j’avais treize ans. J’ai monté pendant trois ans aux écuries de Dinard Émeraude Équitation et aujourd’hui j’ai dix-huit ans et je monte aux Ecuries de Ponthual à quelques pas de Dinard depuis 2016. Ghislain CUENOT, propriétaire des Ecuries de Ponthual me coache à l’année et m’a d’ailleurs coaché sur ce CSI. J’ai concouru le CSI de Dinard cette année avec mon tout bon cheval de neuf ans Vimeo’Boop. C’est un cheval que je connais bien : je l’ai acheté à six ans. Arthur LE VOT le montait dans les six ans dans les Grands Prix 1.30m avant moi.

Publicité

Depuis que j’habite à Dinard je viens voir le CSI chaque année. C’est magnifique : le décor, la piste, les chevaux, les cavaliers… Le faire est très satisfaisant car j’admire les cavaliers que je côtoie lors du concours et c’était un honneur d’être à leurs côtés durant ces cinq jours de compétition ! Et puis, ce sont eux qui viennent à Dinard, je suis « chez moi », c’est quand même pas mal !

Les parcours étaient, je trouve, relativement simples par rapport aux épreuves que je fais en national habituellement. Nous n’étions pas beaucoup par épreuve, c’est surement pour pouvoir jouer la vitesse ! Ils étaient quand même assez longs de par la grandeur de la piste en herbe de Dinard, mais ils restaient très fluides. Le Grand Prix (du médium tour du 1*) était tout de même plus intéressant que les autres tours, il y avait plus de travail à faire.

Je n’avais pas d’objectifs en particulier, me faire plaisir et faire au mieux. J’ai fait relativement un bon week-end : classée deux jours sur trois, et avoir fait deux remises des prix c’est satisfaisant (Romane termine septième dans la 1.20m du premier jour et quatrième de la 1.25m le deuxième, ndlr). 

Le concours est super, rien à redire sur l’organisation ! Un 1* pendant le 5* est super intéressant, ça permet aux amateurs de se glisser entre les plus grands. Je reviendrai l’année prochaine avec, je l’espère, de meilleurs résultats encore. J’ai vraiment adoré l’ambiance, c’est à faire ! »

Axelle Moro et Asse du Beaumenil
Axelle Moro et Asse du Beaumenil

Axelle MORO :« J’ai seize ans et je monte à cheval depuis l’âge de trois ans. Je suis passionné par ce sport et j’ai une jument nommée Asse du Beaumenil qui a huit ans. J’ai commencé les épreuves à 1.30m avec et tout se passe bien, ça va faire un an que j’ai cette jument formidable. Je suis coachée par Jean-Louis ROUDEAUT, Maxence BRAULT et Robin REDOLAT.

Pour moi le CSI de Dinard est un concours magnifique, à voir tout d’abord, et le monter est un rêve. Ça fait maintenant trois ans que je réalise mon rêve de monter sur ce magnifique terrain et parmi les meilleurs cavalier mondiaux ! J’ai trouvé les parcours du CSI très agréables à monter car on pouvait très bien jouer le chrono mais avec les difficultés du terrain, il fallait tout de même rester bien concentrée. J’étais plus que motivée à avoir mes flots rose et je n’allais pas lâcher l’affaire ce qui a porté ses fruits puisque je finis classée les trois jours : troisième, deuxième et septième donc dans le top huit tous les jours ! C’est quand même génial !

Pour moi avoir un 1* en même temps qu’un 5* est quelque chose que je trouve bien car ça permet à plusieurs personnes de participer à ce magnifique concours et pas uniquement les meilleurs cavaliers. De plus, ça diversifie les épreuves : il y en a pour tout le monde avec différents niveaux. L’organisation de ce concours est toujours très bien gérée par la famille Mars qui embauche des bénévoles pour aider à ce que tous se déroule pour le mieux et que tout le monde soit content, autant les cavaliers que le public venant voir la compétition.

J’espère bien sûr très fort revenir l’année prochaine et essayer de décrocher une de ces magnifiques couvertures roses ! »

La Bretagne était donc aux honneurs en ses terres ! Dans les jeunes chevaux, saluons également les belles performances de Margaux ROCUET et Arthur LE VOT, Mathieu BOURDON ou encore Côme COUTURIERMargaux ROCUET et Côme COUTURIER terminent d’ailleurs deuxième et neuvième du très difficile Derby le samedi, tandis que Louis BOUHANA s’octroie la cinquième place du Grand Prix 3*, suivi quelques places plus tard par Tony CADET neuvième.

Côme Couturier Top Star du Park
Côme Couturier et Top Star du Park dans le Derby

Propos recueillis par Marie-Juliette MICHEL.