Jorge MATTE CAPDEVILA prend son destin en mains

Peu de temps après l’achat de Teavanta II C Z, le Chili récupère une seconde jument performante sur 1.60m. En effet, la grise Destiny van Schore vient d’être achetée par Jorge MATTE CAPDEVILA, déjà cavalier de Toy Boy et Dublin van Overis, aux écuries Stephex. Un temps sous couleurs françaises, puisqu’elle fut montée par la famille LEONI, la fille d’Ugano Sitte rejoignait par la suite les écuries Stephex. Si au début elle était confiée à Lorenzo DE LUCA, Destiny van Schore passait entre les mains de Jonna EKBERG en juin 2018. Le duo féminin s’est rapidement entendu prenant une troisième place sur 1.55m à Knokke le mois suivant.


Dani G. WALDMAN sans son Caspar

Plus connue sous son ancien nom Danielle GOLDSTEIN, Dani G. WALDMAN laisse partir Caspar 213 vers les Etats-Unis. Sous la selle de l’Israélienne depuis 2016, le fils de Cornet Obolensky a brillé sur les plus belles pistes du monde. De Wellington à Shanghai, en passant par Göteborg, le bai a cumulé les classements comme en parallèle des Championnats d’Europe de 2017 où il était troisième sur 1.55m. Récemment encore, Caspar 213 rendait heureuse sa cavalière en se plaçant neuvième du Super Grand Prix de Prague.


L’Ukraine privée de Jeux Olympiques

Publicité

Comme l’annonce le site d’informations Jezdci, l’équipe Tchèque de saut d’obstacles participera pour la première fois depuis 1936 aux Jeux Olympiques. Initialement non qualifiée elle prend la place de l’Ukraine qui elle avait obtenu son ticket à Budapest. L’équipe d’Alexander ONISHCHENKO ne peut finalement y aller car exceptés René TEBBEL et Saxo de la Cour, les trois autres membres de l’équipe victorieuse à Budapest n’ont pas les minima olympiques (trois cavaliers devaient terminer avec un sans-faute dans un Grand Prix CSI 3*, quatre points dans un Grand Prix 4* ou huit points dans un Grand Prix 5* pour les obtenir). Cela fait donc les affaires de la République Tchèque, emmenée par Anna KELLNEROVA, Zuzana ZELINKOVA, Ondrej ZVARA et Emma AUGIER DE MOUSSAC, qui remplissent eux les critères des minima olympiques.

Photo à la Une : © Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE