Cap sur le LGCT de Rome !

Le Longines Global Champions Tour fait cette semaine étape à Rome pour sa quinzième étape. Du 6 au 9 septembre, le Stadio dei Marmi accueillera les meilleurs cavaliers et chevaux de la planète dans son arène unique pour la quatrième année consécutive.

L’an dernier, Evelina TOVEK (interview à retrouver ici) et son fidèle Castello 194 créaient la surprise en s’imposant devant les ténors du circuit puisque le podium était complété par Harrie SMOLDERS et Marcus EHNING. La Suédoise sera bien présente cette année et essayera de réitérer l’exploit réalisé la saison passée, mais ce sera sans compter sur Ben MAHER qui porte le brassard du meilleur cavalier du circuit. Quatre Français font également le déplacement dans la capitale italienne : il s’agit de Roger-Yves BOST, Julien EPAILLARD, Simon DELESTRE et Sadri FEGAIER.

Publicité

Liste des engagés
Programme, départs et résultats
Direct vidéo


Retraite sportive pour Qadillac du Heup

Comme l’annonce son cavalier, Bernard BRIAND-CHEVALIER sur sa page Facebook, Qadillac du Heup ne foulera plus les terrains de compétitions : « Elle est la princesse de notre écurie, la grande dame qui a permis à toute l’équipe de vivre des moments de sport et d’émotions incroyables, mais pour son bien-être, nous avons fait le choix de retirer Qadillac du Heup des terrains de compétition. Merci pour tout championne ! ».

Ensemble, le couple a brillé à haut niveau avec de multiples participations dans des compétitions internationales, à l’image des Coupes des Nations de Lummen, Saint-Gall, La Baule et de Gijón. Ils furent notamment classés troisièmes dans le Grand Prix du CSIO 5* de Gijón en 2016. La consécration pour ce duo fut leur sélection au mythique CSIO 5* d’Aix-la-Chapelle l’année d’après.

Nous souhaitons une bonne retraite à cette brillante jument de quatorze ans, au sein des écuries de son cavalier, où elle a déjà produit plusieurs poulains dont une certaine Uneven Sunheup qui s’illustre à haut niveau avec le breton.


Quorida de Treho tire sa révérence

Aujourd’hui, l’émotion était intense dans les écuries de Romain DUGUET puisqu’il voit sa fidèle Quorida de Treho partir à la retraite. Cette fille de Kannan aussi attachante que charismatique a partagé la vie du cavalier suisse pendant six ans. C’est ensemble que le couple se voyait sélectionner à de nombreuses reprises pour représenter l’équipe helvétique dans les plus importantes échéances. Ils finissaient d’ailleurs sur la dernière marche du podium lors des championnats d’Europe par équipes à Aix-la-Chapelle en 2015. Une sélection qu’ils avaient pu, entre autres, obtenir à la suite de leurs victoires dans les Grands Prix du Saut Hermès et Saint-Gall, plus tôt dans la saison. Sans oublier leurs deux sacres constitutifs dans l’Étape Coupe du Monde d’Helsinki en 2015 et 2016, avant de prendre le départ des Jeux Olympiques de Rio où ils s’étaient qualifiés pour la finale individuelle.

Quorida de Treho a bouleversé le quotidien de tous ceux qui l’ont approché, à commencer par sa propriétaire Christiana DUGUET, en passant par le sélectionneur national suisse Thomas FUCHS et sa groom Hanna TAMMINEN. Mais elle aura avant tout comblé le cœur et l’esprit de son cavalier qui s’exprime en ces mots sur ses réseaux sociaux : « C’est avec beaucoup d’émotions que nous la regardons rejoindre sa nouvelle vie, elle qui nous a permis de réaliser nos rêves même les plus fous. Quorida de Treho fait partie des meilleurs chevaux au monde, ceux qui impactent de façon considérable la vie de leur cavalier et pour longtemps. Il est temps de laisser cette grande dame entamer sa deuxième vie. Merci pour tout ma Coco. »


Quercus du Maury s’en est allé

Digne représentant du stud-book Anglo-arabe, Quercus du Maury nous a quittés en ce début de semaine. L’étalon âgé de vingt-six ans laisse derrière lui une production de qualité à l’image de Sweet Phir, deuxième du derby de Dinard l’an dernier, mais aussi d’Othello de Lusse qui terminait sa carrière au Japon. Lui-même avait brillé au meilleur niveau en remportant plus de trente-cinq victoires en épreuve Pro et dans les CSI. Propriété de l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation, Quercus du Maury avait réalisé sa dernière saison de monte l’an dernier avant de profiter d’une retraite dans le Sud-Ouest de la France.