Le Grand Prix de Barcelone pour Pieter DEVOS

Hier, Peter WEINBERG annonçait préférer Niels BRUYNSEELS à Pieter DEVOS pour la grande finale des Coupes des nations. Le chef d’équipe belge doit se demander s’il a fait le bon choix puisque Pieter DEVOS vient de remporter le Grand Prix du CSI 5* de Barcelone qui se court en parallèle, avec sa jument initialement engagée pour l’équipe, Jade v.Bisschop. Le récent champion d’Europe s’était d’ailleurs imposé dans cette épreuve en 2017 avec Claire Z, sa partenaire de Rotterdam. À la deuxième position, nous retrouvons Emilio BICOCCHI et sa prometteuse Evita SG Z, qui ne cesse de progresser depuis le début de la saison. Le tracé de Christian AHLMANN au barrage n’a pas été suffisant hier soir car il termine troisième avec Take A Chance On Me Z.

Auteur d’un double sans-faute, Kévin STAUT prend la cinquième place avec Viking d’la Rousserie. Également qualifié pour la seconde manche après l’un des parcours à quatre points les plus rapides, Nicolas DELMOTTE ne peut éviter deux fautes supplémentaires d’Alanine de Vains pour terminer finalement onzième.

Publicité

Résultats complets


Kévin STAUT intègre l’équipe de France

Initialement composée de Pénélope LEPREVOST, Simon DELESTRE, Nicolas DELMOTTE et Mathieu BILLOT, l’équipe de France va subir un changement pour la grande finale de Barcelone. En effet, Thierry POMEL préfère Kévin STAUT à Nicolas DELMOTTE pénalisés de huit points avec son fils de Nervoso dans la première manche. Cependant, comme l’annonce Grand Prix, il s’agissait du plan initial afin de laisser Urhelia Lutterbach s’imprégner de l’atmosphère de la piste.


La renaissance espagnole en ses terres

La grande finale manquée pour quelques centièmes, l’Espagne a oublié toute déception en remportant la consolante ce soir de bien belle manière. Premier cavalier de l’équipe, Alberto MARQUEZ GALOBARDES renverse l’ultime obstacle avec Ucello Massuere. Finalement, cette malheureuse barre ne vient pas entacher le résultat de l’équipe qui remporte le trophée avec quatre points suite aux sans-fautes des piliers Eduardo ALVAREZ AZNAR et Sergio ALVAREZ MOYA. En revanche pour les Pays-Bas, cet ultime obstacle est fatal puisque le dernier cavalier, Bart BLES, le fait tomber et empêche les vestes oranges d’espérer un barrage face aux locaux. L’équipe de Rob EHRENS se contente donc d’une deuxième place malgré la performance de Willem GREVE, seul cavalier pour l’instant auteur d’un double sans-faute entre les deux manches. Ce n’est pas une mais trois nations qui complètent le podium car nous retrouvons à douze points le Brésil, la Grande Bretagne et les États-Unis.

Résultats complets

Photo à la Une : © Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE