Nouvelle victoire pour Beezie MADDEN

À l’occasion de la Coupe du Monde de saut d’obstacles, le CSI-W 4* de Lexington a rassemblé trente-cinq chevaux et athlètes de haut niveau dans l’arène Alltech pour participer à la compétition. La semaine passée, l’étape du circuit indoor se déroulait à Washington et la victoire était décernée à Beezie MADDEN sur Breitling LS. L’Américaine récidive ce week-end, cette fois-ci en selle sur Chic Hin d’Hyrencourt, un hongre de dix ans arrivé dans ses écuries en juillet dernier. Les tracés dessinés par Ken KROME étaient maîtrisés parfaitement par trois locaux, offrant un podium cent pour-cent américain. Ainsi, Molly ASHE CAWLEY et Cat Ballou suivaient au classement, devant Laura KRAUT et Confu. La gagnante confiait alors : « j’ai eu la chance de pouvoir voir le barrage de Laura KRAUT, et mon instinct de compétitrice a quelque peu pris le dessus. J’ai pensé que l’abord du numéro un posait problème puisque Kent FARRINGTON et Lucy DAVIS l’ont fait chuter, donc j’ai montré un passage à mon cheval en entrant en piste, et nous avons ainsi pu avoir un bon abord ».

Résultats complets


Le cadre Elite Suisse pour 2019 connu

Publicité

Comme en chaque fin d’année, il est temps pour les différentes nations de tirer le bilan de la saison qui tend à s’achever. Si pour la Suisse, l’année 2018 fut remplie de succès comme l’en attestent les deux médailles et la qualification pour Tokyo, ramenées lors des JEM Tryon, mais aussi les victoires en Coupe des Nations et Coupe du Monde, comme hier à Lyon, il est déjà temps de prévoir la saison à venir. Pour cela, la FSSE (Fédération Suisse des Sports Équestres) vient de dévoiler ses vingt-cinq cavaliers qui vont composer le cadre élite de 2019. Bien entendu nous retrouvons les piliers que sont Steve GUERDAT et Martin FUCHS depuis maintenant quelques années, mais six nouveaux noms font leur entrée. Parmi-eux, Bryan BALSIGER qui réalise une année remplie de succès.

Liste complète

Les objectifs annoncés pour l’année prochaine sont très clairs. La Suisse doit revenir des championnats d’Europe avec une médaille mais également se maintenir en division 1 tout en obtenant son ticket pour la finale de la Coupe des Nations. De plus une performance les tient particulièrement à cœur, il s’agit de renouer avec la victoire lors de leur épreuve par équipes organisée à Saint-Gall, qu’ils n’ont pas remporté depuis 2000.


Gudrun PATTEET étoffe son piquet

Le milliardaire ukrainien Aleksander ONYSHCHENKO rompt son partenariat avec la cavalière française Pénélope LEPREVOST, qui n’aura duré que très peu de temps. La championne olympique doit donc se séparer de Valdelamadre Clooney et Gain Line, qui remportait le Grand Prix CSI 5* d’Ascona en juillet dernier et fut autrefois sous la selle de Simon DELESTRE. Les deux chevaux partent donc pour l’écurie d’une autre amazone, qui n’est autre que Gudrun PATTEET.

La cavalière belge se verra également accueillir deux autres montures de ce même propriétaire, comme l’a annoncé Studforlife.


Un jeune talent pour Harrie SMOLDERS

Déjà cavalier d’Emerald, Harrie SMOLDERS semble apprécier les qualités de l’étalon en tant que sportif mais également en tant que reproducteur. En effet, après Escape Z, fils de l’impétueux alezan, Harrie SMOLDERS récupère Ganzelot, autre produit de l’étalon BWP âgé de sept ans.