Kévin STAUT et HDC se séparent

C’est à travers un entretien avec Studforlife que Kévin STAUT a officialisé la fin de sa collaboration avec le Haras des Coudrettes , après presque sept années d’aventure commune. Associé à Patrice DELAVEAU et au Haras des Coudrettes sous le label JumpFive, le numéro un français tire donc un trait sur la deuxième grande période de sa carrière sportive, après celle du Haras de Hus. C’est avec Silvana*HDC que l’histoire débutait en décembre 2011, quand Patrice DELAVEAU, souhaitant garder la jument en France alors qu’elle était convoitée par l’Ukraine, en parla à ses propriétaires Emmanuele et Armand PERRON-PETTE. En vingt-quatre heures, la jument fut sécurisée en France, avec comme premier objectif les Jeux Olympiques de Londres en 2012. De là découlait une réelle amitié entre les propriétaires et Kévin STAUT, ce qui donnait d’exceptionnels résultats en compétition.

Cependant le sport évolue et il est temps pour le champion olympique de repenser sa façon de travailler, comme il l’annonçait à Studforlife. « Nous voulions éviter, d’un commun accord, que l’on s’enferme dans un système où le cavalier est bloqué et aujourd’hui, nous sommes dans un système d’ouverture ce qui implique du changement. Bien sûr je vais continuer à monter, tant qu’ils voudront de moi, certains chevaux pour eux mais je vais aussi essayer de nouvelles collaborations et ouvrir mes portes à d’autres chevaux et d’autres propriétaires. Quand on voit le niveau de chevaux qu’il faut pour rester dans le top, c’est tellement difficile qu’il faut faire évoluer son système. » Ainsi, Kévin STAUT montera dorénavant dans ses écuries familiales situées entre Deauville et Honfleur, mais aussi au haras de la Chesnaye, où il montera des chevaux de Grégoire OBERSON comme Edesa’s Cannary.

Publicité

Il conserve tout de même quelques chevaux du Haras des Coudrettes, « Je vais poursuivre avec des chevaux comme For Joy, Ayade ou Vendome, des chevaux avec qui on crée une complicité et avec qui il est difficile de changer fondamentalement le système. En revanche, Patrice va continuer avec les plus jeunes. » Avec son départ, Kévin STAUT fera confiance au personnel du Haras des Coudrettes pour l’entretien de ces trois chevaux car toute son équipe se retire de la Forge pour se partager entre les deux autres sites.

Toujours dans son entretien avec Studforlife, il concluait en montrant son enthousiasme de retourner dans les écuries familiales. « Ce sont des chevaux qui sont beaucoup au concours, ils ont besoin de décompresser un peu donc c’est une écurie très paisible, très nature pour un retour aux sources. C’est vrai que le côté nature de mon écurie me fait plaisir »


Changement de nom pour Halifax van het Kluizebos

On connait l’alezan de onze ans qui accompagne Lorenzo DE LUCA au haut niveau sous le nom de Halifax van het Kluizebos. Celui-ci change de nom puisque la Scuderia 1918 a acheté la moitié de l’étalon. Néanmoins, dans ce nouveau partenariat avec les écuries Stephex, l’étalon restera définitivement entre les mains du meilleur pilote italien, sous le nom de Scuderia 1918 Halifax van het Kluizebos. En mai dernier, le fils de Heartbreaker s’imposait dans le grand-prix du CSIO 5* à Rome (vidéo).