Tout le monde voit double cette année à Equita !

La vingt-cinquième édition d’Equita’Lyon vient de se conclure après une semaine, encore une fois, riche en sport. Le Grand Prix Coupe du monde, support de la troisième étape du circuit, clôturait comme à son habitude ce week-end lyonnais. Quarante, c’est le nombre d’engagés à se disputer la plus haute marche du podium, et les précieux points qualificatifs pour la finale de Las Vegas. Il est quatorze heures lorsque L’Italien Emilio BICOCCHI inaugure le tracé concocté par Gregory BODO. Tracé qui s’est révélé idéal puisque treize pilotes se sont qualifiés pour le barrage, deux se sont vu piéger par le temps, et tous les obstacles ont fait leur travail.

Après le doublé hier soir de Scott BRASH dans les Equita Matsers (à lire ici), Martin FUCHS réalise lui le doublé dans ce Grand Prix. Associé à son même Clooney 51 plus en forme que jamais, le Suisse devance la fille de Bruce SPRINGSTEEN, Jessica. Après sa victoire dans le Grand Prix de Saint-Tropez cet été, l’Américaine prouve avec cette deuxième place tout le talent de sa formidable RMF Zecilie. Son barrage n’a d’ailleurs pas laissé sans voix le public. La troisième place du podium revient à Pieter DEVOS, juché sur sa toute bonne Claire Z.

Publicité

Coté tricolore, Julien EPAILLARD réalise la meilleure performance française avec une cinquième place à la clé. Sacrée performance puisqu’il pressentait Queeletta, l’une de ses nouvelles recrues, encore novice au plus haut niveau. Alexis DEROUBAIX et Olivier PERREAU, les deux autres bleus qualifiés pour le barrage ne sont pas parvenu à réaliser le double sans faute. Ils terminent aux huitième et dixième places.

Résultats complets

📍 Du côté du classement général provisoire, c’est Martin FUCHS qui prend les rênes grâce à sa belle victoire à Lyon (vingt-quatre points). En tête jusqu’à l’étape française, le Suédois Peder FREDRICSON perd une place (vingt-et-un points). Les deux vainqueurs des deux premières étapes, Bryan BALSIGER et Robert WHITAKER complètent le trio de tête à égalité (vingt points). Côté français 🇫🇷, Kévin STAUT peut se ravir de ses dix-neuf points et sa sixième place provisoire. Rappelons qu’il faudra environ quarante points pour se qualifier pour la finale de Las Vegas, en avril prochain.

Classement complet


Les meilleurs du Grand Prix s’expriment

Martin FUCHS, le gagnant de cette étape CSI-W 5* de Lyon : « C’est une grande victoire aujourd’hui pour Clooney. J’ai eu de la chance à l’entrée du double où il a réalisé une petite touchette. J’ai aussi eu de la chance de m’élancer en fin de barrage, ce qui m’a permit de regarder le tour de Jessica SPRINGSTEEN et sa jument, qui ressemble beaucoup à mon cheval dans le modèle. Clooney ne va plus courir d’étapes Coupe du monde, ni même la finale car je veux le préserver pour les JO de Tokyo. J’ai donc bien fait de choisir Lyon pour lui. J’ai d’autres bonnes montures qui courront les différentes étapes, et je verrai laquelle d’entre elles fera la finale. »

Jessica SPRINGSTEEN, seconde du Grand Prix : « RMF Zecilie est une jument incroyable avec un grand cœur. Nous courrons ensemble depuis un an et demi, et cela fait six mois que nous sommes vraiment performantes. RMF Zecilie va maintenant se reposer un peu avant de prendre part à la finale du Longines Global Champions Tour, à Prague, avant de continuer de courir quelques étapes du circuit Coupe du monde. »

Julien EPAILLARD, cinquième et meilleur tricolore : « Queeletta courait son premier Grand Prix CSI 5*, donc je suis très satisfait de ce résultat. J’aurais évidemment aimé être plus rapide ! Le bilan du week-end est très positif avec deux victoires. J’ai un bon piquet de chevaux qui me donne envie de revenir en équipe de France. Je compte vraiment sur Toupie de la Roque, qui revient après sa blessure. Elle se rendra aux CSI 5* de Madrid et de Paris. »

Photo à la Une : © Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE