L’arrêt de carrière de Thierry ROZIER, annoncée lundi soir (ici), n’était rien d’autre qu’une légère blague pour ne pas déroger à la règle du 1er avril ! Nous connaissons tous la détermination du cavalier français et l’objectif qu’il s’est fixé : les Jeux Olympiques. Merci à lui de s’être prêté au jeu, place maintenant à l’actualité sportive du jour, toujours sur Jump’inside ⤵️

Tous à Göteborg pour la finale Coupe du monde !

Seul championnat de l’année regroupant les cavaliers du monde entier, championnats d’Europe obligent, la finale de la Coupe du monde débute demain avec un spectacle de haut vol. Göteborg a été le lieu d’accueil de cet événement un bon nombre de fois, comme pour la toute première édition, ou encore en 2016 avec le sacre de Steve GUERDAT et Corbinian. Cette année, la ville suédoise accueille de nouveau ceux qui ont réussi à se qualifier pour cet événement incontournable. Parmi eux, nous retrouvons deux Français : Olivier ROBERT et Kévin STAUT, qui tenteront de faire retentir la Marseillaise. Une Marseillaise justement bien discrète depuis 2004, avec le seul sacre tricolore de l’histoire honoré par Bruno BROUCQSAULT et son fantastique Dilème de Cèphe, disparu l’an dernier (à retrouver ici). Face à eux, Beezie MADDEN et Breitling LS, les tenants du titre sacrés à Paris Bercy, font partie des favoris, tout comme Daniel DEUSSER et Tobago Z, victorieux dans deux étapes qualificatives : Madrid et Bordeaux.

Publicité

Rendez-vous donc dès demain pour le début des hostilités avec la chasse, première épreuve des trois journées de compétition qui se finiront en apothéose, avec la finale en deux manches de dimanche.

? À ne pas manquer :

  • Jeudi 4 avril à 18h : épreuve de chasse (vitesse) à 1.60m
  • Vendredi 5 avril à 18h : Grand Prix avec barrage à 1.60m
  • Dimanche 7 avril à 14h : finale en deux manches à 1.60m

▪ Liste des engagés
▪ Programme, départs et résultats
▪ Direct vidéo


Gudrun PATTEET exclue de la finale Coupe du monde

La cavalière membre de l’équipe belge Gudrun PATTEET ne disputera pas la finale Coupe du monde. Son fidèle Sea Coast Pebbles Z, qui lui offrait le Grand Prix qualificatif d’Helsinki, a été en effet refusé lors de la visite vétérinaire. Cette décision fait suite au fait qu’il harpe (flexion brutale du jarret lors du pas ou le trot) au niveau de l’un de ses postérieurs. Dans son cas, cette démarche n’a rien à voir avec un problème de santé. Le fils de Picasso Z a toujours eu cette attitude, et passait avec succès les contrôles vétérinaires lors des compétitions internationales auxquels il participait.

C’est avec une immense incompréhension que sa cavalière s’exprime sur les réseaux sociaux : « Je suis très triste d’annoncer que Peebles et moi ne concourrons pas à la finale de la Coupe du monde. Le vétérinaire du concours a décidé de ne pas le juger “apte à concourir” parce qu’il harpe. Tout l’hiver, il a passé les visites vétérinaires en se déplaçant de cette façon, à tous les CSI 5* et aux étapes Coupes du monde. Il a obtenu de superbes résultats et nous a qualifiés pour la finale. Mais malheureusement ils ont décidé de ne pas l’accepter ici. J’essaie de comprendre pourquoi il a été accepté lors de tous les autres contrôles vétérinaires, où il se déplaçait de la même façon, mais pas ici à la finale… »

Bien que déçue, Gudrun PATTEET restera à Göteborg pour participer aux épreuves annexes avec ses deux autres chevaux, et viendra soutenir ses coéquipiers belges pour cette finale.


La Suède en ouverture à Göteborg

En parallèle de la finale Coupe du monde, un CSI 5* annexe est organisé. Dans la première épreuve de cette compétition, une vitesse cotée à 1.40m, c’est un local qui s’impose. Peder FREDRICSON a en effet été le meilleur avec H&M Kirlo van den Bosrand, un BWP de neuf ans qu’il ne monte que depuis le début de l’année. Le couple devance François Jr MATHY, que nous venons d’interviewer ici, en selle lui aussi sur son jeune Hello Diamant, âgé de huit ans seulement. Du haut de ses vingt-deux ans, l’Américaine Kelli CRUCIOTTI complète le trio de tête avec Zidante. Aucun tricolore n’a pris part à cette épreuve d’ouverture.

? Résultats complets


Steve GUERDAT, roi du jumping pour le quatrième mois

Pendant que les regards sont tournés vers Göteborg, la Fédération Équestre Internationale dévoile le classement mondial du mois d’avril. Pour le quatrième mois consécutif, Steve GUERDAT conserve le brassard réservé au leader de ce classement. Tout comme le Suisse, Mclain WARD garde le même rang qu’en mars en étant deuxième. Peder FREDRICSON monte sur le podium faisant reculer Daniel DEUSSER à la cinquième place. Entre le Suédois et l’Allemand nous retrouvons Harrie SMOLDERS toujours quatrième, alors que Marcus EHNING recule à la sixième place. Ben MAHER, Martin FUCHS, Beezie MADDEN et Kent FARRINGTON complètent le top dix.

?? Kévin STAUT reste le meilleur Français en conservant sa quatorzième place du mois précédent. Avec lui, huit tricolores se positionnent dans le top cent mondial avec notamment le retour de Pénélope LEPREVOST parmi ces cavaliers :

  • Simon DELESTRE 19ème
  • Julien EPAILLARD 35ème
  • Alexis DEROUBAIX 59ème
  • Olivier ROBERT 60ème
  • Guillaume FOUTRIER 83ème
  • Pénélope LEPREVOST 86ème
  • Félicie BERTRAND 88ème

? Classement complet