Aquila*HDC out

Alors qu’il revenait depuis le mois de février à son meilleur niveau après avoir été arrêté durant plusieurs mois, Aquila*HDC doit malheureusement faire face à une nouvelle blessure. C’est dans un communiqué provenant du Haras des Coudrettes que la nouvelle vient de tomber : « Aquila*HDC s’étant blessé lors du Grand Prix hier, il ne participera pas par précaution à la Coupe des Nations dimanche. » Lui qui terminait dixième dans le Grand Prix du CSIO 5* de Rotterdam devait en effet défendre les couleurs de la France lors de la Coupe des Nations programmée dimanche à 14h. Mauvaise nouvelle donc pour Patrice DELAVEAU et le clan tricolore qui perd ici un de leurs piliers, pour une durée indéterminée.

L’équipe de France sera donc composée d’Alexandra FRANCART / Volnay du Boisdeville, Alexis DEROUBAIX / Timon d’Aure, Kévin STAUT / For Joy van’t Zorgvliet*HDC et Thierry ROZIER / Venezia d’Ecaussinnes.

Publicité

N’oubliez pas suivre les coulisses du CHIO de Rotterdam, seul concours CSI 5* du week-end, sur tous nos réseaux sociaux !


Damiro B n’est plus

Nous vous apprenions récemment la mort de Mozart des Hayettes (à retrouver ici), aujourd’hui c’est un autre grand étalon qui vient de disparaître. L’imposant Damiro B, alors âgé de trente-trois ans, s’en est allé après avoir coulé des jours heureux dans les prés d’Arnaud GICQUEL. Comme le mentionne Studforlife, l’étalon KWPN issu du fantastique croisement Ramiro Z x Almé lui avait été confié par les Haras Nationaux après sa retraite de reproducteur. Damiro B a en effet eu une belle carrière d’étalon et a notamment produit les performeurs Jamiro, Select S et Rialto des Rosiers, tous gagnants en CSI. Mais avant de se consacrer pleinement à la monte, le puissant bai brun se faisait remarquer sur la scène internationale avec le Néerlandais Wout Jan VAN DER SCHANS. Pour les intéressés, quelques paillettes de Damiro B sont encore disponibles !


Une fille de Lady Lindenhof pour Luciana DINIZ

Après les émouvants adieux de son étalon Winningmood il y a quelques semaines, Luciana DINIZ peut dorénavant compter sur une nouvelle recrue. La Portugaise vient en effet d’accueillir Airelle Flamingo Z qui n’est autre que la fille de son ancienne jument Lady Lindenhof (ex Nangaye de Kergane). Débutée sur la scène internationale en 2016 par Alexandra RANTET sur des épreuves jeunes chevaux, la jument de huit ans a ensuite continué sa progression avec Duarte ROMAO et Pénélope LEPRÉVOST. En compagnie de la Française, Airelle Flamingo Z s’est d’ailleurs très bien comportée sur des cotes à 1.40m lors de la tournée de Vejer de la Frontera en février dernier. Ces performances ne sont pas passées inaperçues aux yeux de Luciana DINIZ qui aime particulièrement monter les descendants de ses montures, comme c’est déjà le cas avec le fils de son incroyable Fit For Fun 13 Camargo 2.

Une fois la transaction faite, son ancienne cavalière Alexandra RANTET s’est exprimée sur Studforlife : « Nous avons toujours admiré le travail de Luciana et la relation qu’elle tisse avec ses chevaux. Lorsqu’elle a vu que sa fille aînée débutait les Grands Prix, elle m’a gentiment invitée à venir chez elle à l’occasion d’un stage qu’elle organisait. Malheureusement, cela n’a pas pu se faire mais ici, lorsque Luciana a appris que nous étions vendeurs d’Airelle, elle nous a proposé d’en acquérir la moitié, ce que nous avons finalement accepté. Airelle est une jument exceptionnelle mais la route vers le haut niveau reste une entreprise périlleuse ! Nous espérons que nous vivrons une belle aventure ensemble et qu’elle suivra les traces de sa mère !« 


L’étau se resserre aux championnats de France

Cette deuxième journée d’été marquait la seconde manche du championnat de France Pro Elite. Les cavaliers engagés devaient impérativement réaliser un parcours sans pénalité afin de ne pas voir leurs scores provisoires s’alourdir. Toujours sur la grande piste en herbe de Fontainebleau et sur un tracé coté à 1.50m, Jacques HELMLINGER et Tonic des Mets deviennent les nouveaux leaders. Deuxième lors de la chasse, le couple a profité de la faute commise par Olivier ROBERT et Vivaldi des Meneaux pour prendre le cap. L’Aquitain perd donc la pole position et se positionne actuellement à la sixième place. Cinquième avant cette épreuve, Jean Luc MOURIER remonte lui à la deuxième place du classement grâce à un Souvienstoi Lariviera toujours aussi en forme. Max THIROUIN qui voyait le sacre lui échapper l’an dernier à cause d’une faute commise sur l’ultime obstacle, effectue ici une belle remontée. Toujours accompagné de sa formidable fille de Mylord CarthagoUtopie Villelongue, le cavalier de cinquante ans gagne cinq places et devient l’actuel prétendant à la médaille de bronze.

Grosse contre performance pour Gregory COTTARD qui écope de dix-sept points avec Urhelia Lutterbach. Lui qui fut sacré en 2013 avec son produit maison Pepyt’des Elfs passe de la troisième à la vingt-neuvième place. Émeric GEORGE voit lui aussi le podium s’éloigner après avoir accusé deux fautes. Avec Chopin des Hayettes, il lègue sa quatrième place pour occuper la douzième position.

Rendez vous dimanche à partir de 12h30 pour connaître le nom du nouveau champion de France. En attendant, découvrez tous nos clichés pris lors de cet événement national sur notre page Facebook (? ▶ ici) !

Classement provisoire


Retour gagnant pour Embassy II

Arrêté durant près d’un an pour cause de blessures (à redécouvrir ici), la star de Hans-Dieter DREHER, Embassy II faisait son grand retour à la compétition en mai dernier, à l’occasion du CSI 4* de Wiesbaden. L’étalon de dix-sept ans n’a pas mis longtemps à revenir au meilleur de sa forme puisqu’il s’impose, pour son deuxième concours de l’année, dans la grosse épreuve de ce samedi au CSIO 5* de Rotterdam. Sur un parcours coté à 1.55m avec barrage, le couple allemand réalise même le seul double sans-faute de l’épreuve, et devance aisément leurs dix concurrents qualifiés pour l’ultime round. Meilleure cavalière au classement mondial, Elizabeth MADDEN occupe la seconde place finale avec Con Taggio. Même sans sa faute, le jeune gris n’avait pas un chronomètre assez rapide pour détrôner les vainqueurs qui avaient imposé le tempo en 42″26. La jeune Laura KLAPHAKE, qui arrive à concilier vie étudiante et carrière de cavalière de haut niveau (interview à lire ici), ne s’est pas laissée impressionner par ces grands noms et clôture ce trio de tête. Mention spéciale donc à cette Allemande ambitieuse qui nous pressentait un Bantou Balou plutôt à son aise malgré ses neuf ans et sa première participation à un concours CSI 5*.

Juché sur son Silver Deux de Virton*HDC, Kévin SAUT réalise la meilleure performance française en s’octroyant la sixième place, et après avoir écopé de huit points au barrage.

Résultats complets