Impressionnants belges à Rotterdam

Après le passage de quelques individuels, les quinze équipes au départ des Championnats d’Europe se sont élancées dans une deuxième étape qui allait s’avérer rude et pleine de rebondissements. Avec une rivière très fautive suivie d’un vertical à l’abord difficile, ainsi qu’un triple en toute fin de parcours, le parcours de Louis KONICKX a donné du fil à retordre aux concurrents, le premier sans-faute étant signé par Antonio MATOS ALMEIDA pour le Portugal. À la suite des nations classées de la quinzième à la onzième place, ce sont les dix premières équipes au classement qui se sont élancées, dans le but d’assurer leur qualification pour la finale de demain. Huitième après l’épreuve de chasse, la Belgique a fait une remontée fantastique aujourd’hui en terminant avec trois parcours sans-faute, le premier étant à mettre au crédit de Pieter DEVOS, qui s’est exprimé au sujet de son parcours avec Claire Z : « Hier, nous étions un petit peu mal partis, car je devais monter tout de suite avec le chronomètre en tête, ce dont je n’ai pas vraiment l’habitude avec elle. Je pense que c’est à cause de ça que j’ai fait une faute à la fin. Aujourd’hui, on voit que l’on est plus dans ce qu’on a fait toute la saison, ma jument saute très bien et ça met en confiance pour la suite. » Grâce aux parcours parfaits de Jos Verlooy, avec Igor, et Gregory Wathelet, accompagné par MJT Nevados S, les Diables rouges, adversaires des Bleus pour la qualification olympique, ont pris la tête des opérations avant la finale par équipes de demain. Cependant comme le dit leur chef d’équipe Peter WEINBERG, tout peut encore arriver demain « Nous allons essayer de réaliser la même performance mais les autres équipes sont également très fortes. Demain est un autre jour et comme nous l’avons vu aujourd’hui les choses changent énormément. » Fière de ses camarades, Jérôme GUERY veut montrer que lui aussi est capable de sortir le sans-faute : « J’ai été malchanceux mais je suis vraiment chanceux d’être avec une telle équipe. Je suis très heureux du résultat pour tous les gars. J’espère que demain sera mon jour, je le dois. »

Souveraine hier, l’Allemagne a aujourd’hui été quelque peu mise en difficulté, accusant deux parcours à huit points de Chrisitian AHLMANN et Marcus EHNING. Les parcours parfaits de Simone BLUM et DSP Alice, puis d’un Daniel DEUSSER très en forme avec Tobago Z, permettent tout de même à la nation germanique d’être deuxième ce soir, à moins d’1,5 point de la tête. Quatrième hier derrière la France et la Suède, la Grande-Bretagne est aujourd’hui remontée sur le podium, pouvant elle aussi s’appuyer sur deux parcours parfaits signés Ben MAHER, désormais en tête en individuel avec Explosion W, et Holly SMITH, très heureuse de son parcours. « Tout d’abord je veux remercier mes propriétaires de me permettre de garder la jument, ce n’est pas facile pour les femmes dans notre sport. Hier j’ai fait faute à la rivière, aujourd’hui beaucoup de personnes l’ont faite, je ne voulais vraiment pas que ça recommence. »

Publicité

Avec un seul sans-faute, réalisé par un Alexis DEROUBAIX souverain sur son Timon d’Aure, la France est désormais quatrième, accusant les quatre points en sortie de triple de Nicolas DELMOTTE, accompagné d’Urvoso du Roch, ainsi que les deux parcours à huit points de Pénélope LEPRÉVOST et Kevin STAUT. Avec un peu moins d’une barre de retard sur la Grande-Bretagne, rien n’est perdu pour les Tricolores, qui ont provisoirement le dernier ticket qualificatif pou Tokyo en poche, la Belgique et les Britanniques en prenant chacun un. Ils devront tout de même se méfier de l’Italie, sixième pour l’instant mais qui semblait bien plus en forme qu’hier, et qui souhaite elle aussi composter son billet pour le Japon.

Du côté des individuels, derrière Ben MAHER en tête, on retrouve l’homme des grands championnats, Steve GUERDAT, qui place Albfuehren’s Bianca à moins d’un point du Britannique. Le troisième n’est autre qu’Alexis DEROUBAIX, qui compte 1,4 point au compteur, contre 0,62 pour Ben MAHER. Avec une barre à terre aujourd’hui, le Champion d’Europe en titre, Peder FREDRICSON, recule à la huitième place.

Classement provisoire par équipes
Classement provisoire individuel


Nicola PHILIPPAERTS rejoint Chilli Willi à l’infirmerie

Si nous savions sa monture de tête arrêtée pour quelques semaines, Nicola PHILIPPAERTS va également devoir prendre une période de repos. En effet, le Belge est tombé d’un jeune cheval et a immédiatement subi une opération à l’épaule gauche. « Cela a été très rapide, c’est difficile de décrire comment cela s’est passé. J’ai immédiatement senti que ce n’était pas normal et j’avais très mal. Après les examens passés à l’hôpital, il a été décidé de ne pas perdre de temps et d’opérer immédiatement. L’intervention chirurgicale s’est bien déroulée, mais je souffre encore », déclarait Nicola PHILIPPAERTS dans un communiqué de presse. Le cavalier de H&M Chilli Willi doit maintenant rester immobilisé pendant six semaines avant de commencer une rééducation.


Bertram ALLEN retrouve son Quiet Easy

Séparé depuis 2017, le couple Bertram ALLEN / Quiet Easy 4 se reforme aujourd’hui grâce à la famille GJESTEIN. « Rory était l’un de mes meilleurs chevaux en 2015 et 2017, donc c’est agréable de retrouver mon bon vieil ami à l’écurie ! J’espère que nous pourrons créer de nouveaux souvenirs le long du chemin », exprimait le prodige Irlandais. Lors de leur dernière saison ensemble, le couple a remporté une épreuve à 1.55m au CSI 5* de S-‘Hertogenbosch ainsi qu’une autre à 1.45m à Mexico.

Photo à la Une : © Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE