Romanov débarque en France !

L’étalon star de l’écurie ALLEN, Romanov, a récemment rejoint Béligneux Le Haras pour y effectuer la saison de monte. L’étalon de dix huit ans a connu une carrière exceptionnelle sous les selles de Billy TWOMEY et Bertram ALLEN. Avec ce dernier,  il aura notamment remporté les Grands Prix 5* de Bordeaux (vidéo), La Baule et le LGCT de Paris en 2015 ainsi que le Prix du Saut Hermès l’année suivante. Le KWPN a également remporté la Coupe des Nations de La Baule en 2011 avec son premier cavalier de haut-niveau Billy TWOMEY,  avant que son compatriote ne le récupère. Ce fils de Heartbreaker et d’une mère par Fedor, retraité depuis la fin de l’année dernière, devrait dorénavant attiser la convoitise d’un grand nombre d’éleveurs à la recherche d’un nouvel étalon pour leurs juments.

Publicité

Frédéric NEYRAT, le propriétaire de Béligneux Le Haras s’avère ravi de la présence de cette star dans son centre d’insémination : « Romanov fera la monte en France à Servas où il servira en semence fraîche les juments du Haras de Chatenay et en semence réfrigérée les juments françaises et européennes. Le gabarit de Romanov est parfait, moderne. Sa mécanique et son mental ont permis une équitation sereine même à haute vitesse. Il sera idéal pour les filles des étalons de ces dernières décennies. Hearbreaker fut un père remarquable qui compte plus de cent vingt produits à haut niveau et dont Romanov fut le chef de file.« 


L’Autorité belge de la Concurrence a tranché

Le Club des cavaliers (IJRC), présidé depuis peu par Kévin STAUT, avait réclamé à ce que tous les concours respectent la règle du 60-20-20. Cette dernière correspond à la composition du plateau de cavaliers d’un concours, établi de la manière suivante : 60% des cavaliers pris selon le classement mondial, 20% choisis par la fédération hôte du concours et 20% invités par les organisateurs. Or les circuits du Longines Global Champions Tour (LGCT) et de la Global Champions League (GCL) ne respectaient pas ce point-là puisque 30% des participants étaient sélectionnés en fonction de la Ranking et 60% invités par les organisateurs en échange de financements importants. Pour faire partie d’une équipe de la GCT, les cavaliers doivent en effet débourser plusieurs milliers d’euros, ce qui est totalement contraire au système de la méritocratie. Les cavaliers les plus fortunés peuvent ainsi concourir au profit des plus modestes et par la même occasion, se permettre une ascension plus rapide dans le classement mondial. L’Autorité belge de la Concurrence (ABC) s’est exprimé à ce sujet et donne raison à ceux qui veulent une uniformité des règles au sein de tous les concours et avec une concurrence davantage sportive que financière.

Retrouvez le communiqué complet de l’ABC 

L’Autorité belge de la Concurrence (ABC) a imposé le 20 décembre 2017 des mesures provisoires aux organisateurs du LGCT, de la GCL et à la Fédération Equestre Internationale (FEI) qui visent à assurer que jusqu’à la clôture de l’affaire au fond au moins 60% des invitations pour la participation à des concours du LGCT soient envoyées à des cavaliers sur base de leur classement dans le ranking officiel de la FEI, et ne peuvent pas dépendre du fait de faire partie d’une équipe payante de la GCL.

Une cavalière et une écurie ont introduit une plainte et une demande de mesures provisoires au sujet d’un Memorandum of Understanding (MoU) conclu entre la FEI, le LGCT et la GCL qui limite le pourcentage des invitations à envoyer pour des concours du LGCT exclusivement sur base de leur classement de 60% à 30%. Ils considèrent que cette diminution nuit de façon illicite aux cavaliers qui ne font pas partie d’une équipe payante de la GCL. Le Collège a considéré prima facie qu’il n’est pas déraisonnable de penser que cette diminution puisse constituer une infraction aux règles de concurrence. Cette décision concerne uniquement la prise de mesures provisoires et ne préjuge pas la décision qui peut être prise après la clôture de l’instruction au sujet d’une éventuelle infraction.


H&M Sibon se retire des CSI 5*

Âgé de treize ans, H&M Sibon se retire du haut niveau. Ce petit-fils de Baloubet du Rouet a participé aux Jeux Équestres Mondiaux de Caen avec Peder FREDRICSON en 2014. Non apparu en compétition depuis près d’un an pour cause de blessure, le KWPN faisait son retour en mai dernier avec Stephanie HOLMÉN afin de préparer sa remise en route pour les 5*. Lors de l’étape Coupe du Monde d’Helsinki qui marquait le grand retour de H&M Sibon en 5*, Peder FREDRICSON n’a pas retrouvé les sensations d’avant et préfère le laisser conclure sa carrière sur un niveau d’épreuve moindre. C’est donc désormais sous la selle d’Isa GARDLUND que le gris continuera sa carrière sportive sur de plus petites épreuves.


L’Allemagne dévoile ses troupes d’élite

La fédération allemande a annoncé les cavaliers qui feront partie du groupe A et du groupe B durant l’année 2018. Après leurs récentes bonnes performances, nous retrouverons cinq cavaliers dans le groupe leader. Victorieuses dans le Grand Prix 5* de Lausanne, Simone BLUM et DSP Alice intégreront ce groupe tout comme Marcus EHNING avec Comme Il Faut, Funky Fred et Pret à Tout, Laura KLAPHAKE avec Catch me if you can, Maurice TEBBEL avec Chacco’s Son ainsi que Philipp WEISHAUPT avec LB Convall.

Le groupe B sera quant à lui composé de : Markus BEERBAUM avec Charmed, Hans-Dieter DREHER avec Berlinda, Felix HASSMANN avec Cayenne WZ, Andreas KREUZER avec Calvilot, Janne-Friederike MEYER avec Goja, Meredith MICHAELS-BEERBAUM avec Daisy, Mario STEVENS avec Baloubet, Patrick STÜHLMEYER avec Chacgrano, Andre THIEME avec Conthendrix et Holger WULSCHNER avec BSC Cha Cha Cha.

A noter l’absence de certains grands noms du saut d’obstacles tels que Daniel DEUSSER et Christian AHLMANN, malgré leurs bons résultats obtenus tout au long de l’année.


Un nouveau cheval pour l’Israël

Danielle GOLDSTEIN renforce son piquet de chevaux avec l’arrivée de Celebrity VDL dans ses écuries. La cavalière israélienne s’est faite remarquer cette année notamment avec sa victoire dans le Grand Prix du LGCT d’Estoril et sa très belle neuvième place lors des championnats d’Europe cet été avec LizziemaryDanielle GOLDSTEIN peut donc désormais compter sur cette recrue de taille pour épauler sa jument de tête. Âgé de dix ans, cette fille d’Indoctro et d’une mère par Emilion était montée auparavant par le Mexicain Ernesto CANSECO qui l’a emmené jusqu’au niveau CSI 4*. Le nouveau couple a pu se découvrir à l’occasion de la tournée de Mijàs en novembre dernier et semble déjà s’entendre. Danielle GOLDSTEIN et Celebrity VDL sont en effet sorties plusieurs fois sans-faute dans des épreuves cotées à 1.40m.