Disparition du grand Luidam

C’était l’un des plus grands étalons du siècle, Luidam vient de rejoindre les grands Clinton et Baloubet du Rouet… L’étalon de vingt-quatre ans a en effet tiré sa révérence, laissant derrière lui de riches années de sports et de nombreux produits. Ce digne fils de Guidam et d’une mère par Akteur, n’avait pas mis longtemps à briller sur la scène internationale. Débuté par John POPELY dès son plus jeune âge, Luidam terminait septième des championnats du Monde de Lanaken à cinq ans. Avant d’être acquis en 2002 par ses actuels propriétaires, Sue et Eddie DAVIS, le KWPN remportait en 2001 le Grand Prix du Sunshine Tour en Floride et avait été élu meilleur cheval du Queens Golden Jubilée.

L’année suivante, Luidam passait sous la selle de Billy TWOMEY avec lequel il a connu ses plus grands succès. En effet, il s’agissait d’un des couples les plus performants du circuit européen, représentant l’Irlande à de nombreuses occasions et dont ses concurrents se méfiaient grandement. Son dernier cavalier en est toujours aussi reconnaissant et s’est exprimé après avoir appris sa disparition : « Luidam est l’une des montures qui a le plus marqué ma vie. Je serai toujours reconnaissant envers lui et ses propriétaires. Sue et Eddie m’ont permis d’avoir eu la chance de monter un tel cheval. Lui, il m’a permis de rêver et effectuer une si grande carrière. RIP Luidam.« 

Billy TWOMEY Luidam
Billy TWOMEY et Luidam au CSIO de La Baule en 2003 © Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE
Publicité

Ensemble ils auront notamment remporté en 2003 le Grand Prix du CSIO 5* de la Baule avant d’accrocher deux deuxièmes places dans les Grands Prix 5* de Saint-Gall et Dublin. Les Coupes des Nations étaient également un format où le couple s’était illustré avec une victoire dans celle de Saint-Gall et Aix-La-Chapelle, toujours en 2003 avant de s’imposer dans celle de Dublin en 2004. Cette dernière avait été le moment le plus marquant pour ses propriétaires et ils reviennent aujourd’hui sur ce souvenir : « Notre plus beau souvenir est sa victoire dans la Coupe de Nations de Dublin où il avait réalisé un double sans faute et faisait partie de l’équipe qui a pu conserver le trophée Aga Kahn. Luidam est un cheval qui nous manquera beaucoup.« 

Sélectionné pour les Jeux Olympiques de 2004 à Athènes, le couple a malheureusement dû déclarer forfait. Après s’être arraché un fer dans l’une des combinaisons du Grand Prix de Dublin causant une fente dans son sabot, Luidam avait été contraint d’observer une période de convalescence. Les Jeux Équestres Mondiaux de 2006 à Aix-La-Chapelle marquaient sa dernière participation à un championnat. L’alezan a eu en parallèle de sa carrière sportive une activité de reproducteur largement récompensée par sa progéniture. Il est le père de nombreux gagnants internationaux à l’image de Rendam (Christina LIEBHERR), Amélie (Leopold VAN ASTEN), Simon (Michael WHITAKER), Luikka (Geir GULLIKSEN, Shane BREEN puis Marina EHRNROOTH) et Blue Angel (Kent FARRINGTON).


Olivier ROBERT se plaît à Londres !

La première épreuve majeure de la journée au CSI-W 5* de Londres, une 1.50m en deux manches, sacre un Allemand qui a particulièrement le vent en poupe ces derniers temps. Le vainqueur du Grand Prix des Longines Masters de Paris, Daniel DEUSSER, remporte en effet une nouvelle coupe. En selle sur SX Hidalgo VG, le cavalier des écuries Stephex grille la priorité à un tricolore en grande forme. Déjà performant hier dans la grosse épreuve du jour avec Tempo de Paban, Olivier ROBERT réitère sa bonne performance de la veille avec cette fois-ci son jeune Vivaldi des Meneaux. L’Aquitain doit se contenter de la deuxième marche du podium pour seulement trois centièmes (42″35 contre 42″32 pour le vainqueur). Harrie SMOLDERS et Zinius ont l’air eux aussi d’être restés sur leurs bonnes performances du CHI de Genève en s’invitant encore une fois à la remise des prix grâce à leur troisième place finale.

Résultats complets


VAN DER VLEUTEN au sommet de son art à Londres

Toujours dans l’enceinte du Olympia Horse Show de Londres, la grosse épreuve de la journée vient de se conclure avec la victoire des Pays-Bas. Après avoir participé à la fois au CHI de Genève et au CSI-W 5* de La Corogne le week-end dernier, où il remportait d’ailleurs la première épreuve majeure du concours espagnol avec SalomonMaikel VAN DER VLEUTEN récidive à Londres. Accompagné cette fois de sa fille d’Indoctro, VDL Groep Arera C, le cavalier réalise le plus rapide des doubles sans-faute dans cette épreuve à 1.60m avec barrage. Marcus EHNING et Comme Il Faut n’ont pas été assez rapides pour détrôner les vainqueurs et doivent se contenter de la deuxième place finale. La suite du trio de tête est complétée par Simon DELESTRE et Teavanta II C Z, sa dernière recrue qu’il ne monte que depuis le mois dernier. Le couple fraîchement formé semble s’être déjà trouvé et réalise ici le troisième et dernier double sans-faute de ce barrage qui s’est couru à six.

Pourtant qualifié dans l’ultime manche grâce au tour parfait de Silver Deux de Virton*HDC, Kévin STAUT a préféré ne pas repartir et se classe donc septième juste devant un de ses compatriotes. Julien EPAILLARD et Toupie de la Roque se voient eux refermer les portes du barrage après avoir commis une faute dans la manche initiale, mais avec néanmoins le plus rapide des chronomètres.

Résultats complets