Le CSI 5* de Bâle, nouvelle étape Coupe du Monde

Une bonne nouvelle vient de tomber pour le CSI 5* de Bâle. Dès 2019, le concours aura le privilège de devenir étape de la Coupe du Monde. La Suisse comptera donc deux étapes avec celle de Zurich. Cette promotion tombera à pic pour l’événement suisse qui fêtera alors ses dix ans. En attendant, rendez-vous pour l’édition 2018 qui se tiendra du 11 au 14 janvier.


Publicité

La jeunesse norvégienne à Oslo

Première épreuve aujourd’hui à Oslo pour la première étape de la Coupe du Monde, la 1.40m au chronomètre a vue la victoire du fils de Geir GULLIKSEN, Johan-Sebastian avec Quidam’s Cherie. Il devance de moins d’une seconde le français Olivier ROBERT et sa fille de For Pleasure, Fleur de Lune. Le dernier cavalier qui monte sur le podium n’est autre que le double gagnant du Grand Prix de Bruxelles, Niels BRUYNSEELS accompagnée de Chief, étalon de dix ans. En selle sur son fidèle Tanael des Bonnes, Aldrick CHERONNET s’octroie une belle septième place devant le jeune Bertram ALLEN et Dino W. Le couple tenant du titre Alberto ZORZI / Fair Light van t Heike font un tour de chauffe avec deux points de temps dépassé. Les deux autres tricolores engagés dans cette épreuve, Kévin STAUT avec For Joy van’t Zorgvliet et Simon DELESTRE accompagné par sa nouvelle recrue Catch me T écopent respectivement de cinq et huit points.

Olivier ROBERT et Fleur de Lune © Outi RAISANEN

Résultats complets


Léopold VAN ASTEN untouchable !

Fin de cette deuxième journée de concours au Kingsland Oslo Horse Show qui se conclut par la victoire du néerlandais Léopold VAN ASTEN et sa jument VDL Groep Miss Untouchable dans la vitesse 1.50m. La deuxième place revient au très rapide Abdel SAID avec sa bouillonnante Hope van Scherpen Donder, suivis de près par un autre cavalier à la veste orange : Maikel VAN DER VLEUTEN et sa jeune grise Dana Blue par Mister Blue. Gagnant de l’épreuve précédente, Johan-Sebastian GULLIKSEN est septième cette fois-ci avec l’ancienne monture de Bertram ALLEN, Quiet Easy. Geir GULLIKSEN pointe lui son nez  à la douzième place avec Arakorn.

Côté tricolore, Simon DELESTRE / Chadino et Olivier ROBERT / Quenelle du Py sont respectivement quinzième et seizième avec deux beaux sans faute. Aldrick CHERONNET et sa deuxième monture Atlantys by Wisbecq mettent une barre à terre. Un peu moins de réussite du coté du numéro trois mondial Kévin STAUT qui écope lui de quatorze points avec son jeune hongre de neuf ans par Diamant de Semilly, Vendome d’Anchat*HDC sur ce tracé de onze obstacles et quatorze efforts.

Rendez-vous demain pour une épreuve 1.45m et le très disputé RiksToto Grand Prix à 1.50m-1.60m.

Résultats complets


Les Suisses font de Rabat leur terrain de jeu

La deuxième étape du Marocco Royal Tour proposait aujourd’hui, à Rabat, une Coupe des Nations. Sur un tracé particulièrement délicat, dessiné par le célèbre chef de piste Uliano VEZZANI, la Suisse s’impose avec un total de huit points. Le chef d’équipe avait donc eu raison d’aligner d’Alain JUFER sur Rahmannshof Tic Tac, Pius SCHWIZER et Balou Rubin R, Aurélia LOSER avec l’ancienne monture de Pénélope LEPREVOST et Eric LAMAZE, Quelmec du Gery ainsi que les grandes gagnantes du Grand Prix de Tétouan, Nadja PETER STEINER et Saura de Fondcombe. Cette dernière réalise d’ailleurs un des deux seuls double sans-faute de l’épreuve.

Le deuxième double sans-faute est à mettre au compteur de Julia DALLAMANO qui sellait pour l’occasion sa puissante jument grise Hoepala Vh Daalhof. Grâce aux autres bonnes performances de ses compatriotes, la France monte sur la deuxième marche du podium. L’équipe composée de Max THIROUIN et Utopie Villelongue, Pharaon Belle Menée sous la selle de Romain LAVIGNE ainsi que de Severin HILLEREAU sur Radja d’Artemis en termine avec douze points. Ces deux derniers pilotes, qui avaient réalisé des parcours parfaits lors de la première manche (deux des quatre seuls sans-faute de la manche initiale), n’ont malheureusement pas pu réitérer leurs scores parfaits en deuxième manche et écopent respectivement de douze et huit points.

C’est l’Italie qui, avec ses vingt-quatre points, termine avec la médaille de bronze, juste devant la Belgique, victorieuse l’an dernier.

Résultats complets

Publicité