Fragile Van’t Paradijs à la retraite

Montée auparavant par Eiken SATO avant de rejoindre Emilie CONTER, Fragile Van’t Paradijs prend aujourd’hui sa retraite. Le dernier parcours du couple remonte au mois de décembre 2018 à Paris. Le couple effectuait des parcours allant d’1.35m à 1.50m. En septembre 2017, il s’était notamment imposé lors du CSI 2* de Bruxelles. La jeune cavalière belge s’est exprimée ainsi sur ses réseaux sociaux : « Fragile, après avoir pris soin de moi pendant 6 ans et m’avoir sauvé encore et encore, il est temps pour toi de prendre une retraite bien méritée. Des Grands Prix et Championnats d’Europe enfants et juniors aux GP CSI 2*. Cette jument si spéciale me manquera beaucoup, je ne peux pas te remercier assez d’avoir sauté avec tout ton cœur à chaque fois que nous entrions en piste. Profite bien de ton temps dans les prairies, avec mes deux autres superstars à la retraite Espyrante et Viva. »


Cheese W Z quitte la famille ALLEN

Si nous avions l’habitude de voir évoluer Cheese W Z avec les talentueux Harry et Bertram ALLEN, cela est désormais terminé. Le hongre de onze ans s’envole pour le Canada et plus précisément pour les écuries de Karina AZIZ. Le fils de Chatman s’imposait avec le cadet de la famille sur 1.45m lors du CSI 2* d’Opglabbeek en septembre dernier, mais c’est bien avec l’aîné des deux frères qu’il a participé à de plus grosses épreuves. Nous avons notamment pu observer Bertram ALLEN aux rênes de Cheese W Z lors du CSI 5* de Paris en décembre 2018, avec une cinquième place dans l’épreuve de puissance à la clé.

Niels BRUYNSEELS continue de s’équiper

Récent cinquième de la finale Coupe du monde avec Delux van T & L, mais également cavalier de Gancia de Muze et Utamaro d’Ecaussines, Niels BRUYNSEELS se voit confier Holsteins Matina. Son naisseur et propriétaire René HOLSTEIN s’est confié à ce sujet dans un communiqué : « Je suis vraiment excité d’avoir un cavalier comme Niels BRUYNSEELS pour Matina. J’ai eu de nombreuses demandes concernant Matina, de la part de grands noms du sport. Niels s’intéresse à Matina depuis longtemps. Nous sommes très heureux d’avoir enfin un accord avec lui. »
 
Si tant de personnes s’intéressaient à la fille de Party Dance, c’est que la jument a impressionné avec la Suédoise Karin MARTINSEN. L’an dernier, la jument âgée de dix ans s’imposait dans trois épreuves internationales dont le Grand Prix du CSI 3* de Sommersted.

Riders Masters Cup : Robert RIDLAND surprend

Alors que nous l’attendions depuis quelques semaines, c’est à un moment inattendu, à la suite de la finale Coupe du monde, que Robert RIDLAND a annoncé la composition de son équipe pour la prochaine édition des Riders Masters Cup. Après une finale décevante, le chef d’équipe semble décidé de rappeler au monde entier et plus particulièrement aux Européens que les vestes rouges sont notamment les Champions du monde en titre. De ce fait, pour la compétition qui se tiendra à New York le 27 avril prochain, Robert RIDLAND a décidé d’aligner :
 
  • Mclain WARD
  • Beezie MADDEN
  • Laura CHAPOT
  • Devin RYAN
  • Lillie KEENAN

« Nous étions tout proche de la victoire l’année dernière à New York et les Européens nous ont coiffé sur le fil, mais la compétition a été formidable. Nous comptons bien inverser la tendance cette année. Nous avons une forte équipe sur le papier avec des cavaliers expérimentés comme McLain WARD et Beezie MADDEN, ainsi que Devin RYAN qui faisait déjà partie de la première équipe à Paris. Laura CHAPOT sera notre joker. Elle est l’une des cavalières les plus rapides du moment et constitue un atout majeur pour notre équipe. Lillie KEENAN est bien sûr un élément inestimable en tant que représentante des moins de 25 ans. Je pense que c’est une bonne composition, mais nous verrons » déclarait le chef d’équipe du continent américain bien décidé à inscrire pour la première fois son nom au palmarès de la Riders Masters Cup.


Le LGCT continue au Mexique !

Débuté il y a déjà un mois avec la victoire de Julien ÉPAILLARD à Doha, le Longines Global Champions Tour s’était mis en pause le temps de la fin de la saison indoor en Europe. À partir de demain, les cavaliers assidus à ce circuit pourront s’élancer sous l’impressionnant drapeau mexicain surplombant la grande piste en herbe de Mexico. L’an dernier, Scott BRASH s’imposait avec la désormais retraitée Ursula XII devant Daniel DEUSSER et Alberto ZORZI. Le Britannique sera de nouveau de la partie mais avec deux jeunes chevaux, qui pourtant pourraient lui permettre de réaliser le doublé car à seulement dix ans, Hello Mr Président est déjà vainqueur en Grands Prix CSI 5* !
 
🇫🇷 Pour les Français, la tâche semble être plus difficile car Kévin STAUT sera en compagnie de montures qui sont arrivées il y a peu de temps dans ses écuries. Second tricolore de la partie, Simon DELESTRE pourrait tout de même tirer son épingle du jeu notamment grâce à Uccello de Will, récent troisième du Grand Prix CSI 5* de Hong Kong, sur une piste qui lui semble moins adaptée. 
 
 

📍 À ne pas manquer :

  • Jeudi 11 avril à 23h30 : première manche de la Global Champions League
  • Samedi 13 avril à 19h15 : seconde manche de la Global Champions League
  • Samedi 13 avril à 22h45 : Grand Prix à 1.60m
Publicité