RMF Zecilie traverse l’atlantique

La belle jument de onze ans RMF Zecilie vient de quitter la selle irlandaise de Denis LYNCH pour rejoindre l’Américaine Jessica SPRINGSTEEN. Avec cette fille de Acolord, la fille du chanteur Bruce SPRINSTEEN effectuait son premier concours à Wellington la semaine dernière. Le couple terminait même neuvième du Grand Prix du CSI 2*. Avec Denis LYNCH, la bai s’est illustrée en remportant une épreuve intermédiaire (1.50 m) lors du CSIO de Dublin en août 2017. Un mois plus tôt, ils terminaient également troisièmes de l’épreuve des six barres au CSI 5* du Paris Eiffel Jumping.


De la France à l’Irlande pour USA Normande

USA Normande vient de rejoindre les écuries de Darragh KENNY. Tout comme RMF Zecilie, la fille de Made in Semilly effectuait son premier concours avec son nouveau cavalier la semaine dernière. Montée jusque là par son propriétaire, le français Nicolas PAILLOT, elle a concouru jusqu’à des épreuves de niveau CSI 4*. Elle s’est également illustrée sous les couleurs canadiennes avec Yann CANDELE, avec qui elle remportait une épreuve lors du CSI 4* de La Corogne en juillet 2017.


« Merci pour tout… » Christian AHLMANN

Publicité

Retour sur l’émouvant hommage de Christian AHLMANN à son crack Taloubet Z, qui a fait ses adieux à la compétition hier après une dernière victoire à domicile. Devant le public ému de Leipzig, l’étalon est sorti par la grande porte… comme un certain Casall Ask.

« Tout d’abord, quelle journée ! Enfin pas que aujourd’hui… Déjà beaucoup d’années ensemble avec Taloubet, presque dix ans … Grâce à beaucoup de monde, tout d’abord au Studbook Zangersheide, à la famille MELCHIOR  avec Judy-Ann, (…) dix ans de rêve pour moi.

Je dois dire merci à toute l’équipe qui s’est occupée de Taloubet : Caroline SCHWOLOW, Emma LINDGREN, Elsa FAU et Caroline MARTIN qui se sont occupées de lui ces dix dernières années, 365 jours par an, 24h sur 24. Merci, merci beaucoup !

Je dois aussi remercier notre concours préféré et notre public préféré pour notre dernier tour d’honneur ensemble à Leipzig. Et mon Taloubet, avec le sport et sans le sport, avec pénalité et sans pénalité, merci beaucoup pour tout, tu es et tu restes notre héros… Merci ! »