À Fontainebleau, septembre rime avec Championnats de France. Sur neuf jours de compétition, des chevaux âgés de quatre à sept ans venus de la France entière se sont affrontés en terre bellifontaine pour décrocher des titres en saut d’obstacles et en hunter. Jump’inside vous propose un retour sur les épreuves du Cycle Classique de jumping et sur le Championnat de France des sept ans, en donnant la parole aux principaux acteurs ! 🎙

Pluie de parcours parfaits à quatre ans

Trois divisions étaient proposées aux chevaux de quatre ans, comme à ceux des autres générations : mâles et hongres Selle Français, Anglo-arabes et Anglo-normands concourraient ensemble, alors que les juments issues de ces stud-books s’affrontaient dans leur propre championnat, tout comme les représentants des registres étrangers.

N’ayant signé que des parcours parfaits durant la saison, l’étalon Farzack des Abbayes (Montender x Flipper d’Elle) s’est imposé parmi les mâles et hongres après deux nouveaux tours vierges de toute pénalité dans la qualificative et la finale, obtenant notamment une moyenne de 17,25 sur 20 pour la note de manière et d’aptitude au saut. « Le cheval mérite amplement cette victoire, il est vraiment hors norme. J’ai pris beaucoup de plaisir à le monter », s’est réjoui Christophe GRANGIER, le cavalier de Farzack. Il a cependant déploré certains aspects de ce Championnat de France : « L’organisation (boxes, horaires…) était moyenne, de même que la qualité du Grand Parquet. Le Petit Parquet était horrible. » Falco de Tatihou (Ogrion des Champs x Modesto), qui termine en argent, a raté la victoire de peu, ravissant tout de même sa cavalière, Manon GEISMAR BONNEMAINS : « Mon cheval a vraiment très bien sauté, c’est un génie de l’obstacle. Il s’est encore mieux exprimé sur le Grand Parquet. La finale s’est déroulée le mercredi, les chevaux n’ont pas glissé. » Vainqueur des Masters des jeunes étalons à Saint-Lô en début d’année (lire ici), Fighter Semilly (Bisquet Balou C vd Mispelaere x Le Tot de Semilly) est cette fois troisième. Monté par Alexis GOURDIN, il n’est autre que le frère utérin d’El Star Semilly, classé Elite chez les cinq ans avec une cinquième place dans le championnat.

Résultats mâles et hongres de quatre ans

Parmi toutes les juments de quatre ans au départ, dix-huit ont réussi à signer un double sans-faute à Fontainebleau. Avec 16,13 pour la note de manière et d’aptitude, Freya d’Ambel (Padock du Plessis*HN x Champs Elysées*Bois Margot) s’est imposée sous la selle de Faustine LAFERRERIE. Cette jument a effectué sept parcours parfaits en dix sorties cette saison avant d’arriver au Grand Parquet, où elle a plutôt surpris sa cavalière : « Freya […] a été un véritable coup de cœur. Elle est facile, moderne, respectueuse et intelligente. Je l’avais simplement amenée pour qu’elle prenne de l’expérience, […] et j’étais dixième au provisoire, je ne m’attendais donc pas à gagner mais je suis ravie car cette jument méritait d’être dans la lumière. » Elle devance Fidji de Neptune (President x Robin II Z), qui était présentée par Francois MARCAIS, et s’est classé septième du C.I.R de Pompadour. Sur la troisième marche du podium, on retrouve la protégée de Francois VINTEJOUX, Fanatik Saint Clair (Toutim Saint Clair x Lieu de Rampan). Sa mère, Katipik Saint Clair, provient d’une souche anglo-arabe et est la propre sœur de Faustin Saint Clair, indicé 157 en saut d’obstacles. Elle est également la sœur utérine d’Opi de Saint Leo (par Baie de Villeclare), indicé à 161 en concours complet.

Résultats juments de quatre ans

Du côté des chevaux étrangers, c’est un représentant du stud-book Holstein qui s’est imposé sous la selle de Frederico FONSECA. Double sans-faute comme dix autres concurrents, tous labellisés SHF, Chaplin (Casall x Carvallo BB) l’a emporté grâce à ses gains de la saison, qui servaient à départager les ex-aequo dans la division Autres stud-books. Présenté par Nicolas TISON, un BWP, Premier vd Donkhoeve (Jamal vd Heffinck x Bamako de Muze), se place sur la seconde marche du podium, devançant Course Pours’huit Z (Con Air x Pageno) et son cavalier Romain JEANCLOS.

Résultats chevaux « Autres stud-books » de quatre ans


Kannan*GFE très bien représenté dans les cinq ans

À Fontainebleau, les chevaux de cinq ans étaient confrontés à trois parcours durant la compétition, soit un de plus que leurs cadets. En revanche, ils étaient eux aussi sanctionnés d’une note de manière et d’aptitude sur chacune des deux qualificatives, et d’une autre pour le modèle, ces évaluations étant ensuite converties en points de pénalité.

Champion de France à quatre ans, Et Alors de Granlieu (Rinaldo des Isles x Sable Rose) a bien failli réitérer sa performance cette année, terminant deuxième avec un triple sans-faute, et une note moyenne de 16,25 sur 20 pour la manière et l’aptitude sous la selle de Charles HUBERT CHICHÉ. Mais c’est bel et bien Ekano DKS (Kannan*GFE x Cumano), le protégé du Haras de Semilly, qui l’a emporté. Avec 16,5 pour la manière et l’aptitude et un triple sans-faute également, l’étalon gris a fait le bonheur de son cavalier, Alexis GOURDIN : « Je suis très, très heureux de cette victoire. Je pense qu’Ekano est un crack, il est vraiment exceptionnel. Avoir un cheval de cinq ans aussi frais, et qui vole au-dessus des barres comme il l’a fait pendant trois jours de championnat, j’ai rarement vu ça. Pour préparer ce Championnat de France, avec mon coach, Franck VANCRAYELYNGHE, je me suis recentré sur des bases : garder l’engagement et la rectitude. » Deux fils de Canturo*Bois Margot se sont positionnés aux troisième et quatrième places. Finalement, le bronze est revenu à Eureka de Joan (mère par Darco), présenté par Gerald BRAULT, tandis qu’Eros de l’Eldorado (mère par Vas Y Donc Longane), meilleur hongre de la compétition, terminait au pied du podium avec Romain POTIN.

Résultats mâles et hongres de cinq ans

Si Kannan*GFE est donc le père du Champion de France des mâles et hongres, le meilleur étalon de saut d’obstacles mondial n’a pas non plus été en reste. En effet, c’est une fille de Chacco Blue, nommée Elsafina Blue (mère par Dollar de la Pierre), qui a été sacrée chez les juments sous la selle de Philippe VANDERLYNDEN avec une moyenne de 15,625 pour la manière et l’aptitude sur les deux qualificatives. Axelle LAGOUBIE a permis à Etoile d’Olbiche (Ogrion des Champs x Dollar du Murier), sœur utérine de trois chevaux évoluant sur 1.35m ou plus, de terminer en argent. Elles laissent ainsi Ellea du Mont (Canturo*Bois Margot x Panama Tame) à la même position que son demi-frère, Eureka de Joan, chez les mâles.

Résultats juments de cinq ans

Comme l’an passé (lire ici), Severin SIGAUD s’est emparé de la division Autres stud-books, cette fois avec une femelle OC, Europe d’Authuit (Kannan*GFE x L’Arc de Triomphe*Bois Margot). Elle permet donc à Kannan*GFE d’être le père de deux des trois vainqueurs dans la génération des cinq ans. Philippe VANDERLYNDEN a bien failli doubler la mise dans cette division des chevaux étrangers, terminant finalement à la deuxième place avec Chalam LS (Chacon LS x Caporal LS). Elina du Frelut (Flying Morgenster x Germus R) finit sur la troisième marche du podium sous la selle de Stéphane THOMAS. Les quatre meilleurs concurrents ont été labellisés SHF, car ils ont tous réussi le triple sans-faute.

Résultats chevaux « Autres stud-books » de cinq ans


Dorado rate sa chance, la favorite l’emporte chez les six ans

Pour leur dernier championnat prenant en compte un jugement humain, sur le modèle, les chevaux de six ans ont eu fort à faire pour monter sur le podium à Fontainebleau. Les deux parcours des finales du dimanche après-midi, notamment, se sont avérés très sélectifs.

En tête avant la finale, Dorado de Riverland (Untouchable M x Argentinus), vainqueur à cinq ans l’an passé, a cette fois laissé passer sa chance avec deux fautes le dimanche. Dadja de Moricerie (Arko x In Chala A) a lui bien saisi la sienne, ne laissant que l’entrée du premier double de la deuxième manche du dimanche à terre, et obtenant un excellent 16,10 sur 20 pour son modèle. Monté par Margaux ROCUET, ce mâle est le frère utérin de Suredelle de Chenee, vue sur des épreuves jusqu’à 1.55m. Deuxième, Dagon des Baleines (Ugobak des Baleines x Quaprice Z) est issu de la souche maternelle d’un étalon bien connu, Landor S. Déjà vainqueur du Championnat des quatre ans avec Farzack des Abbayes, Christophe GRANGIER a cette fois emmené Dubai de Soie (Quaoukoura du Ty x Heartbreaker) sur la troisième marche du podium.

Résultats mâles et hongres de six ans

Du côté des femelles, Dirka de Blondel (Very Berlin de Castel x Lauterbach) arrivait en favorite à Fontainebleau, après avoir remporté le C.I.R de St-Lô et en étant en tête du classement des six ans Selle Français et Anglo-arabe sur la saison. Sur quatre manches, elle a tenu son rang pour arracher l’or avec Faustine LAFERERIE, qui remportait là son deuxième titre de la semaine : « J’avoue que j’aurais été déçue si Dirka ne l’avait pas emporté. Je savais qu’elle était capable de le faire, et que c’était à moi de ne pas trop mal monter. » Comme Christophe GRANGIER, la Normande a déploré l’état des terrains : « Malgré une superbe semaine passée à Fontainebleau, et des parcours bien dosés proposés par nos chefs de piste, il faut admettre que la qualité des sols était mauvaise… Nos chevaux étaient davantage à l’effort. » Protégée du Haras des Coudrettes, Divine Express*HDC (Orient Express*HDC x Caritano Z) a dû se contenter de l’argent sous la selle de Delphine PEREZ. Darjeeling de Pehou (Pomar du Mesnil x Huppydam des Horts) et Audrey PARIS sont montées sur la troisième marche du podium de Fontainebleau, n’ayant commis qu’une faute dans la deuxième qualificative.

Résultats juments de six ans

Grand habitué de ces compétitions de Fontainebleau, François-Xavier BOUDANT a placé Denia (Quaprice Boimargot Quincy x Cordalme) à la première place de la division Autres stud-books, devançant Kevin GRAINDORGE et une BWP, Nabi vd Wellington (Etoile van’t Oudbos x Cabrio van de Heffinck). Laita de Preuilly Z (L’Arc de Triomphe*Bois Margot x Chin Chin) et Guillaume GUINAUD sont troisièmes avec huit points. Aucun des chevaux participants n’ayant réussi à terminer avec quatre parcours parfaits, la labellisation SHF ne leur a pas été accordée.

Résultats chevaux « Autres stud-books » de six ans


Rebondissements en série parmi les sept ans

Le format du Championnat de France des sept ans est, sans doute, celui qui se rapproche le plus des grandes compétitions internationales auxquelles ces cracks de demain seront, pour certains, confrontés. Lors de l’épreuve de vitesse du premier jour, jugée au Barème C, Chabada des Kinous (Conrad x Bel Espoir) a pris les devants sous la selle de Laurent LE VOT, avec un peu moins d’une seconde d’avance sur Catz de Sulpice (Tresor de Virton x Vesontio du Mesnil) et Cyril BOUVARD. Avec une faute, Julien GONIN a tout de même réussi à placer Cymba (Radieux x Adelfos) sur le podium provisoire grâce à un parcours très rapide. Lors de la deuxième étape de la compétition, en une manche sans barrage, les lignes ont bougé. Avec huit points de pénalités chacun, les trois médaillés provisoires du premier jour ont terminé au-delà de la trente-cinquième place. Caligano Jorthonne (Safari d’Auge x Beryl de la Lande) en or, Cerise de la Violle (Tinka’s Boy x Robin II Z) en argent, et Cheilane de Blondel (Nonstop x Kassidi) en bronze, tel était le podium avant la finale en deux manches du samedi.

Courues sur le Grand Parquet, les deux manches de la finale ont donné du fil à retordre aux concurrents. Gardant la tête après le premier parcours, Caligano Jorthonne et Tony HANQUIQUANT ont finalement perdu leur leadership avec une barre à terre dans l’ultime manche, laissant la place la plus prestigieuse à Cheyenne de la Violle (Nabab de Reve x Utah van Erpekom). Monté par Eric LELIEVRE, l’imposant bai avait déjà remporté le Championnat de France des six ans mâles et hongres l’an passé. Son dauphin d’alors, Capuccino de Nantuel (Dandy du Plape*HN x Parco), est cette année troisième sous la selle de Jérôme HUREL, Caligano Jorthonne n’ayant pas reculé plus loin que la deuxième position.

Résultats du Championnat de France des sept ans


Les meilleurs cavaliers enfin connus

Comme chaque année, le trophée L’Eperon a récompensé les meilleurs préparateurs de jeunes chevaux de la Grande Semaine. François-Xavier BOUDANT a remporté la mise, devançant le cavalier du Haras de Semilly, Alexis GOURDIN : « Je suis très fier de cette deuxième place, car c’était un objectif que je m’étais fixé. C’est le fruit d’un travail régulier et rigoureux, avec une équipe soudée et très efficace toute l’année. Rien de tout ça n’aurait été possible sans Richard et Anne-Sophie LEVALLOIS, mes employeurs, qui me mettent tout ce dont j’ai besoin pour réussir à disposition. » Troisième de ce trophée L’Eperon, Faustine LAFERRERIE a également remporté celui de la SHF et Théault, destiné au meilleur formateur de la saison 2019 : « J’ai passé un semaine idyllique à Fontainebleau. Cette initiative de la SHF et de Théault est très appréciable quand on sait l’investissement de chacun des acteurs de ce sport tout au long de l’année. » Elle pourra, tout comme Richard LEVALLOIS, sacré meilleur éleveur de la saison, utiliser pendant douze mois un camion Théault permettant d’accueillir deux chevaux.

Ecrit par Timothée PEQUEGNOT. Photo à la Une : © Marie SAPIN / SHF – Droits réservés