Pierre GUIBERT, cavalier passionné, réalise son rêve en créant la Maison Guibert, sellier à Paris, en 1999. Il se démarque dès les débuts en sublimant l’excellence française. Une quête de perfection et un amour pour le cuir, le vrai, qu’il nous raconte dans cet entretien.

 

Pouvez-vous nous retracer les premières heures d’existence de ce qui allait devenir « Guibert Paris » ?

« Une création avec tout le charme, la folie, l’intensité de la création. Mais avec les idées claires. Nous sommes restés fidèles à nos fondamentaux originels. »

 

Le haut de gamme a-t-il tout de suite été votre positionnement ?

Publicité

« Oui, il ne s’agissait pas d’ailleurs d’un « positionnement » mais d’une évidence. L’équitation est un sport dangereux, la qualité d’un cuir et de la fabrication conditionnent la sensibilité à cheval et la sécurité du cavalier. Et la belle qualité dure. C’est donc un luxe « fonctionnel », qui a du sens. Nous avons choisi des cuirs exceptionnels (français car la France est la référence mondiale en la matière), résultat de matières premières et d’un savoir-faire unique. »

 

Quel est votre rapport à la matière, comment aimez-vous la sublimer ?

« Je suis un amoureux fou du cuir naturel ! 98% des cuirs que vous touchez sont, pour diverses raisons, couverts d’une couche de matière chimique. Seuls les meilleures tanneries françaises font encore des cuirs naturels, qui conservent leur toucher, leur sensualité, qui se patinent avec le temps. C’est incomparable. Et ces cuirs naturels sont les seuls qui assurent au cavalier à la fois l’aisance de ses mouvements et l’adhérence. C’est pourquoi la sellerie de luxe est amoureuse du cuir naturel.

On sublime la matière en sellerie et en maroquinerie par un design très pur, intemporel et une façon parfaite. Un produit très simple en fait (les fanfreluches ne sont pas trop dans l’esprit de la maison !), dont l’esthétique résulte de la parfaite adéquation du design, de la matière et de la qualité de fabrication. »

 

Vous disposez d’une super boutique en plein cœur du Paris lumineux, une enseigne équestre arrive-t-elle à séduire les passants ? Finalement, quelle est votre clientèle physique ?

« Nous sommes visités, en sellerie, par le monde entier. Ce que nous faisons est unique et nos clients avenue Victor Hugo viennent des cinq continents : américains du nord et du sud, asiatiques (Japon, Chine, Corée du Sud), australiens, pays arabes, européens évidemment.

En maroquinerie, nous avons une forte clientèle française et étrangère (Japon et USA dominent), qui pour la majorité n’a jamais pratiqué l’équitation. Elle aime l’univers, la beauté de l’animal, la brute élégance des matières, mais ne pratique pas. »

boutique Guibert paris

 

Plusieurs marques sont présentes dans votre boutique, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

« C’est très simple. Il y a ce que nous designons et fabriquons, et ce que nous sélectionnons.

Ce que nous créons c’est tout ce qui est cuir (sellerie, cravaches, maroquinerie, petite maroquinerie, ceintures et chaussant), les bijoux, créés avec l’immense Robert GOOSSENS, un pur génie créatif, et les accessoires soie (écharpes, foulards, cravates, …), le textile cheval (tapis, couvre reins…) ainsi que les vêtements en cuir.

Le reste fait l’objet d’une sélection drastique, nous souhaitons uniquement les meilleurs produits, pas fatalement les plus connus ou ceux qui font le plus de publicité : Cavalleria Toscana en vêtement, dont nous avons été les découvreurs il y a bientôt dix ans, Charles Owen en bombe, MOS en étriers, E-Quick en protections, Invictus et ses amortisseurs en technologie D3O… »

 

Vous faites souvent les Unes de magazines de luxe grâce à vos accessoires portés par des mannequins, vous aimez associer l’image du cheval au monde de la mode en général ?

« Ce sont surtout les magazines de luxe qui aiment nos produits ! Ce sont eux qui nous sélectionnent, pas l’inverse. Nous en sommes très fiers et c’est un juste retour des choses. L’équitation est et a toujours été une source inépuisable d’inspiration pour la mode. »

En savoir plus sur l’univers Guibert Paris !

Article sponsorisé.