Dimanche signait la fin de la réputée tournée des grêlons à Auvers. Après trois week-ends de compétition consécutifs, le Grand Prix Pro 1 à 1.4m0 mettait fin au concours organisé par Alain HINARD. Durant ce dernier week-end de concours, l’organisateur avait mis en place une pétition pour renoncer à l’arrêt des concours à Auvers. En effet, suite à la fusion de la Haute et de la Basse Normandie, le budget destiné aux concours normands devrait être revu et ainsi destiné davantage aux concours internationaux. Ainsi, avec un budget annuel de 730 000 € dont 500 000 € de dotations et seulement 42 500€ d’aides publiques auxquelles on enlèverait les 20 000 € de la région, les concours d’Auvers risquent de disparaître.

Malgré ces inquiétudes, les cavaliers gardaient le sourire et les femmes ont dominé ce dernier jour de compétition. Dans l’heure de midi, Axelle LAGOUBIE s’imposait dans le Grand Prix Pro 2 (1.30m) réservé aux chevaux de sept ans avec Gicarla. En milieu d’après-midi, c’est Margaux ROCUET qui s’emparait de la première place dans le Grand Prix Pro 2 à 1.35m. La cavalière bretonne venue avec bon nombre de chevaux avait choisi Vahine de Bieville pour cette épreuve.

Margaux Rocuet Vahiné de Bieville
Margaux Rocuet et Vahiné de Bieville
Publicité

Cerise sur le gâteau pour l’épreuve de clôture, c’est encore une femme qui l’emporte ! Le Grand Prix Pro 1 à 1.40m regroupait quarante partants, dont quelques engagés terrains, pour laisser finalement place à un barrage à treize. C’est de nouveau Axelle LAGOUBIE qui s’imposait, mais cette fois avec Rubelia en 47″52. Le couple formé depuis maintenant une petite dizaine d’années avait notamment gagné le championnat de France des cavalières en 2014. Ces deux là se connaissent donc parfaitement bien. C’est probablement cela qui leurs a permis de s’imposer devant de grands noms comme Julien EPAILLARD venu avec deux nouvelles montures, il se classe d’ailleurs neuvième avec Quedge Deene. Ce dernier était en effet plus rapide que l’amazone normande (46″97), mais victime d’une faute au barrage… A la deuxième place, c’est de nouveau une femme, Alexandra FRANCART avec Volnay du Boisdeville. Un podium 100% féminin aurait été trop beau, c’est pourquoi Edward LEVY s’intercale avec Rebeca LS en 48″99 juste devant Margaux ROCUET et Qualifying de Hus en 49″25.

Edward Levy Rebeca LS auvers
Edward Levy et Rebeca LS, troisièmes du Grand Prix Pro 1