Huitième édition du Lorraine Euro Poney

14853018_1126606354121754_257491580201338103_o
Pauline FONCK & Karia des Silles

Moment incontournable de la Lorraine chaque année, le Lorraine Euro Poney avait lieu ce week-end pour une huitième édition au Pôle Hippique de Lorraine à Rosières-aux-Salines. Compétition unique en France, l’Euro Poney est organisé par l’ASPTT de Nancy Sports Équestres et présidé par Éric LABARRE. Il rassemble des cavaliers passionnés, coachs et visiteurs : le tout dans la bonne humeur. L’occasion pour les cavaliers de s’affronter sur des épreuves individuelles, par équipes et même déguisées. Plus de neuf cents tours au total cette année y compris les épreuves SIF.

Jump’inside était sur place pour vous faire vivre cette compétition : l’occasion de poser quelques questions à l’organisation, Marion LABARRE revient sur les coulisses de cet événement.

Comment avez-vous eu l’idée de créer ce type de compétition unique en France ?

« De mémoire, l’idée provient de la Belgique où ce genre de manifestation était organisée il y a quelques années. Avec la coopération d’amis belges, nous avons décidé de reprendre la manifestation et d’en faire un événement unique chez nous. De fil en aiguille, nous avons voulu continuer à organiser ce concours afin de faire connaître notre centre équestre et de permettre aux enfants de vivre quelque chose qu’ils ne connaissent pas et qu’ils ne vivent pas dans une manifestation ordinaire et de leur apprendre à développer cet esprit d’équipe qui nous tient vraiment à cœur. »

Quelles sont vos motivations chaque année ?

« Très honnêtement, c’est de voir la joie des enfants sur leur visage, de recevoir des compliments des participants, des coachs et des accompagnateurs. On essaye toujours de faire au mieux pour que tout se passe bien et lorsque à la fin on nous remercie et nous serre chaleureusement dans les bras, ça fait vraiment chaud au cœur. On aime ça malgré les difficultés d’organisation. L’hébergement, la restauration, il faut tout prévoir et ce n’est pas si simple … Le but est surtout que çela ait l’air simple aux yeux des autres ! Ça veut dire qu’on n’a pas commis d’impairs et ça nous va bien ! »

Combien de temps faut-il pour organiser cette compétition ?

« Pour faire simple, on bloque la date quasiment un mois après la clôture d’une édition. On reste assez présent sur notre page Facebook durant l’année. On lance les affiches et la communication vers le mois de mai (avant Lamotte en juillet) et, à partir de ce moment là, la recherche de sponsors commence. Nous accordons une énorme importance à la dotation de nos épreuves. On veut vraiment vendre du rêve jusqu’aux lots ! C’est vraiment un gage de réussite. Sans ça, nous ne sommes rien ! Cette année,nous avons investit presque neuf milles euros de cadeaux (médailles, plaques, flots, coupes et trophées inclus). »

Comment gérez vous l’accueil d’autres pays ?

Par quelle démarche faites-les vous venir ici en Lorraine ?

« On va dire que la communication Facebook joue beaucoup et notre partenaire privilégié « L’Écho des Poneys » aussi. Ça nous aide beaucoup car ils sont connus et reconnus maintenant. C’est une très belle carte de visite pour nous, un gage de qualité. Ils ne font quasiment que les tournées des as et pourtant ils sont toujours là … avec nous. Pour les étrangères maintenant , ‘est du bouche à oreille principalement mais, c’est de plus en plus difficile à trouver. Cette année, les nationalités se trouvaient dans plusieurs équipes. Nous n’avions pas une équipe complète provenant d’un pays frontalier, anglo-allemand. Nous avions des cavaliers belges par ci par là et  des cavaliers italiens et espagnols disséminés dans les équipes françaises. »

Combien avez-vous de participants pour cette huitième édition ?

« Record de participations avec vingt-quatre équipes. Et pour les épreuves SIF d’habitude, on tourne autour de deux cents engagés et là quatre cent trente ! C’est fantastique ! »


Ce week-end de compétition s’est achevé sur la finale de la Coupe des Nations,  la « Team Caribou » composée de Lilou HELFER, Lisa et Léna DREYDEMY et Suzanne LE TACON remporte le petit tour. Le grand tour est, quant à lui, remporté par les « Alsachiens », l’équipe était composée de Carla CORDON, Elisabeth HILD, Elisa ARQUINET et Nicolas LEWERENZ.

14633167_1126606197455103_7953942382687126664_o
Johanna COSTA & Vanille des Baleines
14712614_1126603144122075_4521705758195276288_o
James NICOLAS & Knick de Sour
14707986_1125925454189844_5832070260455981036_o
Lilou HELFER & Sauterelle du Pech
14753880_1125925367523186_3160385657420459728_o
Perrine GLIEDENER & Ultime de la Cour

Propos recueillis et photos réalisées par Margaux HILDENBRAND et Elise CHAROT.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :