« Lifestyle possède une des meilleures arrière-main du monde. » Maxime BALDECK

 C’est aux abords du Grand Parquet de Fontainebleau que nous avons croisé le petit-fils de Monsieur Pierre BALDECK, Maxime. Nous avons ainsi pu faire connaissance avec un de leurs étalons, très discret, mais pourtant vraisemblablement assez extraordinaire : Lifestyle.
Lifestyle aujourd'hui en revenant du paddock
Lifestyle aujourd’hui en revenant du paddock

Lifestyle est un cheval issu du Stud-Book Oldenburg. Son père Landjunge gagnant en Grand Prix 1.50m dès l’âge de 7 ans, n’a eu que cent trente sept produits dont 50% ont concouru en épreuve 1.50m et plus ! Exemple avec Lacrimoso 3*HDC et Patrice DELAVEAU, Lekidam avec Ludger BEERBAUM

Il est le seul fils étalon de Landjunge. Il a fait trois Grands Prix 1.50m avec Katharina OFFEL à 7 ans et était à chaque fois dans les cinq premiers. Peu après, il se fractura à trois endroits un boulet, alors qu’il devait être vendu à un américain pour la somme d’un million sept cent mille dollar. Aussitôt, les propriétaires ont dépensé de gros moyens vétérinaires qui malheureusement n’ont pas aboutis. D’après Maxime, c’est à partir de là que les chemins entre LIFESTYLE et les BALDECK se croisent : le cheval arrive en France au Haras de Frivole, chez la famille BALDECK, pour faire la monte.

Il n’a eu que vingt produits jusqu’à 2014 (l’année où il est arrivé chez la famille BALDECK). Sur vingt produits, cinq ont sauté des épreuves 1.50m et plus ! Le plus connu est Lennox, le cheval qui a fait les Jeux Olympiques de Londres en 2012 avec Luciana DINIZ. Aujourd’hui, les premiers produits issus de croisements effectués par la famille BALDECK ont deux ans et font preuve de beaucoup d’os et possèdent beaucoup de sang. « LIFESTYLE a une des meilleures arrière-main au monde et il la transmet ! Il signe énormément ses poulains. Nous lui avons mis de nombreuses juments différentes (grandes, petites, raides, souples…) et la seule différence entre les poulains est la taille. Je pense que ça pourrait faire beaucoup de bien à l’élevage Français, plus de 10%  de ses produits sortent en CSIO… on peut le comparer à CUMANO » s’exclame Maxime BALDECK.

Un de ses poulains
Un de ses poulains

Propos recueillis par Jean Baptiste ORGEBIN et Théo CAVIEZEL.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :