Zenith SFN restera chez Jeroen DUBBELDAM

C’est une excellente nouvelle qui vient de tomber pour les Pays Bas et tout spécialement pour Jeroen DUBBELDAM. En effet, le double champion du Monde et champion d’Europe Zenith restera définitivement sous la selle de son cavalier néerlandais. Le bai appartenait au Showjumping Fund of the Netherlands (SFN), un groupement d’investisseurs crée en 2006 et destiné à sécuriser les chevaux de l’équipe néerlandaise pour une durée de dix ans. Arrivé au terme de son existence l’an passé, le SFN avait donc mis ses chevaux en vente mais Zenith SFN n’avait pas trouvé preneur, faute d’enchères suffisamment élevées. Hier Jacob MELISSEN, journaliste et fondateur du SFN, a donc annoncé que  le bai avait été racheté par le SFN II. Ce rachat permet ainsi à Jeroen DUBBELDAM de conserver son crack pour de nombreuses années. Souhaitons leur encore de beaux succès à venir.


Leopold VAN ASTEN grille la priorité aux Français à Paris

Aujourd’hui les Longines Masters de Paris proposaient une épreuve 5* avec barrage. Des vingt-quatre concurrents au départ, sept ont trouvé la clé du parcours parfait. Parmi eux on compte trois tricolores : Gregory COTTARD accompagné de sa puissante Regate d’Aure, Alexandra PAILLOT sur son complice Polias de Blondel et enfin Nicolas DELMOTTE avec Urvoso du Roch. Ces deux derniers ont su réitérer le sans-faute en seconde manche, les plaçant finalement aux deuxième et troisième places. Mais c’est finalement Leopold VAN ASTEN qui s’est imposé juché sur VDL Groep Miss Untouchable, mettant ainsi fin à la domination tricolore qui sévit depuis le début du week-end.

Publicité

Résultats complets


L’Europe s’empare de la Riders Masters Cup

L’épreuve déguisée a laissé place cette année à la Riders Masters Cup, épreuve opposant cinq cavaliers américains et cinq cavaliers européens désignés par deux chefs d’équipes, Philippe GUERDAT pour l’Europe et Robert RIDLAND pour l’Amérique. Le format est plutôt simple : deux cavaliers de chaque équipe s’affrontent tour à tour sur un parcours à 1.50m. Le cavalier comptant le moins de points et le chronomètre le plus rapide remporte le duel et fait gagner un point à son équipe. Au terme des deux manches, l’équipe comptant le plus de points est désignée vainqueur.

Riders Masters Cup
Les deux équipes de la Riders Masters Cup © Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE

Ce soir la bataille fut rude entre les deux continents mais ce sont bien les Européens qui ont ravi la coupe à leurs concurrents. L’équipe alignée par Philippe GUERDAT a marqué neuf points, soit trois de plus de la concurrence, aidée par le double sans-faute de Lorenzo DE LUCA sur sa jeune alezane Jeunesse van’t Paradijs. Ses coéquipiers, Gregory WHATELET et Kévin STAUT ne sont pas passés loin de cette performance mais une faute en deuxième manche sur le dernier de leurs montures Ayade de Septon*HDC et MJT Nevados S  les en a écartés.

Lorenzo de LUCA Jeunesse van't paradijs
Lorenzo DE LUCA et Jeunesse van’t Paradijs © Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE

Côté américain, la première manche fut plus un peu plus difficile à cause de l’élimination de Lauren HOUGH, victime de deux désobéissances de Waterford sur le mur, et de l’abandon forcé de DEVIN RYAN, victime d’une rupture d’embouchure en plein parcours. Pas de problèmes pour Chloe REID et Reed KESSLER, toutes les deux auteures d’un double sans-faute. Laura KRAUT en selle sur Viper Vrombautshoeve Z a seulement commis une petite faute en seconde manche.

Riders Masters Cup
L’équipe européenne : Kévin STAUT, Maikel vd VLEUTEN, Philippe GUERDAT, Jos VERLOOY, Grégory WATHELET et Lorenzo DE LUCA © Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE

Résultats complets

La réaction de Philippe GUERDAT : « Je suis très fière de mon équipe qui s’est imposée face aux Américains. Ça n’a pas été facile pour moi d’entraîner une équipe de cavaliers de différentes nations. En effet, je connais bien les Français avec lesquels je travaille contrairement à ceux des autres nations, mais nous sommes parvenu a remporter cette épreuve« 

La réaction de Grégory WATHELET : « Cette épreuve était vraiment intéressante pour nous car nous nous connaissons tous mais nous concourons les uns contre les autres habituellement. Ici nous formions une équipe de nations différentes et nous nous sommes bien battus.« 

La réaction de Robert RIDLAND : « La Longines Riders Cup est une épreuve vraiment innovante. Elle met en valeur la vitesse et c’est ce qui est spectaculaire dans notre sport. Le haut niveau doit être spectaculaire. Nous allons maintenant prendre notre revanche lors de l’étape de New York afin de transformer notre médaille d’argent en or.« 

La réaction de Christophe AMEEUW, créateur de l’événement : « Je remercie tout d’abord le public parisien qui est formidable. Cela est extraordinaire, je suis fière de vous et on est fière de vous offrir ce spectacle. C’est en effet vous qui faites le show. Félicitation aux deux chefs d’équipe qui se sont battus jusqu’au bout, et particulièrement à Philippe GUERDAT qui a remporté son challenge. Merci aussi à Pierre DURAND d’avoir été notre ambassadeur et à nos sponsors. La Riders Masters Cup est un concept qui va donc perdurer.« 

Publicité