Pius SCHWIZER accueille une nouvelle monture

Le Suisse Pius SCHWIZER se produira au CSI de Poznan ce week-end avec une nouvelle monture. Ideal van t Veer, hongre BWP de neuf ans, n’est autre que le fils de Vigo d’Arsouilles et le frère utérin de Dieudonné de Guldendoom. Il s’est produit jusqu’à présent sur des CSI 2* avec François VORPE, un autre cavalier suisse, glanant quelques succès sur des épreuves à 1.30m.


Olivier PHILIPPAERTS s’équipe

Le cavalier belge Olivier PHILIPPAERTS, récent vainqueur du CSI 4* de Maastricht, concourt ce week-end au Sweden International Horse Show. Pour l’occasion il sellera deux montures. La première, Extra, était auparavant déjà monté par un membre de la famille PHILIPPAERTS puisque c’est son frère Thibault qui concourait avec ce fils d’Heartbreaker. Le cheval de huit ans a débuté sa carrière internationale avec le Belge Gert BLOEMEN, il était ensuite passé sous la selle danoise de Bo K. MOELLER avant de revenir sous les couleurs belges de Viktor DAEM, puis de Thibault. Il a concouru avec succès sur des épreuves allant jusqu’à 1.40m et 1.50m. La deuxième monture d’Olivier engagée ce week-end n’est autre qu’Ustina Sitte. Une jument qu’il connait bien puisqu’ils ont connu quelques beaux succès sur des épreuves à 1.40m. Ustina évoluait depuis quelques temps sous les selles de ses frères Nicola et Thibault.


Emanuele GAUDIANO à la conquête des Longines Masters de Paris

Publicité

Ce deuxième jour de compétition aux Longines Masters a débuté avec un Grand Prix aux couleurs de la Laiterie de Montaigu. Premier des tente-cinq concurrents à s’élancer, le cavalier Kévin STAUT et son cheval Rêveur de Hurtebise*HDC n’ont commis qu’une faute sur le premier obstacle, erreur répétée au passage par Edwina TOPS ALEXANDER et California quelques minutes plus tard. Le chronomètre aura également joué son rôle en empêchant quelques couples d’accéder au barrage dont le Belge Jos VERLOOY ou encore la tricolore Alexandra PAILLOT en selle sur Lumina. Ce couple semble prendre ses aises à ce niveau de compétition, il avait d’ailleurs réalisé un très beau tour à quatre points dans le Grand Prix de la Coupe du Monde de Lyon il y a quelques semaines. Le numéro un mondial Kent FARRINGTON a lui aussi écopé d’un point de temps dépassé, tout comme sa compatriote Chloe REID sur son puissant et charismatique étalon Codarco.

Sept cavaliers ont su parfaitement composer avec le parcours de Louis KONICKX, à commencer par Daniel DEUSSER accompagné du beau Cornet d’Amour, qui a peiné par deux fois à couvrir les oxers de ce deuxième tour. Eric LAMAZE a accusé une faute de sa Fine Lady 5. Grégory COTTARD n’a pas non plus réussi à réitérer sa belle performance du premier tour. Il est finalement sorti de piste avec neuf points, en selle sur Urhelia LutterbachRoger-Yves BOST, second et dernier tricolore qualifié, a quant à lui préféré ne pas courir le barrage, préservant sûrement sa crack Sydney Une Prince*Treize pour le Grand Prix dominical. Finalement, trois couples ont signé un double sans-faute. Plus rapide, l’Italien Emanuele GAUDIANO s’empare de l’épreuve aux rênes de Chalou, suivi par Pieter DEVOS sur Espoir. Le podium est complété par Edward LEVY et Sirius BLACK, qui affichent une belle régularité ces dernières semaines.

Résultats complets


Julien EPAILLARD raffle la mise dans le Speed Challenge

Une nouvelle fois, le Longines Speed Challenge, l’épreuve de vitesse préférée du public français, a délivré son lot de suspens. Le but ? Comme son nom l’indique, l’épreuve sacre le cavalier le plus rapide. Lorsqu’une barre tombe, deux secondes sont ajoutées au chronomètre du couple. Passé en troisième position, le jeune cavalier danois Emil HALLUNDBAEK a livré une très belle prestation aux rênes de Chalisco. Il est longtemps resté sur le podium malgré une petite faute sur l’obstacle numéro neuf, suivi de près par le tricolore Edward LEVY, déjà troisième du Grand Prix quelques heures plus tôt. Mais aucun d’eux n’a pu résister à ces deux ténors des épreuves de vitesse que sont Julien EPAILLARD et Kévin STAUT.

kevin staut ayade de septon hdc longines speed challenge
Kévin STAUT et Ayade de Septon*HDC © Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE

Passé en fin d’épreuve, Kévin a bien tenté d’effectuer un doublé dans ce Longines Speed Challenge. Aux rênes de sa respectueuse Ayade de Septon*HDC, il a livré un tour époustouflant de maîtrise lui permettant de reprendre la tête du provisoire. Le Normand, chaudement acclamé par le public, est sorti de piste avec un grand sourire aux lèvres comme on lui en voit rarement. « Julien a été magnifique, il a été très rapide. Il a fait un parcours incroyable et il a eu les bonnes distances à chaque fois. Le Speed Challenge est vraiment une belle épreuve. Ayade revient après une petite pause et elle est déjà performante. Au début, j’avais dit à Philippe GUERDAT que j’allais voir comment réagissait la jument mais sans forcement jouer la victoire. Et puis finalement quand on rentre dans ce chaudron avec un public en folie, c’est difficile de faire abstraction et nous ne pouvons que jouer le jeu« , a confié Kévin. Mais cela n’a pas suffit pour battre Julien EPAILLARD. Ce dernier a de nouveau livré un tour dont il a le secret aux rênes de sa fusée Cristallo  A*LM. Une barre est tombée mais avec un chronomètre plus rapide de trois secondes sur Kévin, Julien EPAILLARD a remporté la victoire. « Quand j’ai vu le tour de Kévin je me suis un peu chauffé (rires). Cristallo A*LM a encore une fois répondu présent. L’an dernier, j’étais deuxième avec le même cheval derrière Kévin, cette année, j’ai donc bien pris ma revanche. Pour la suite du concours, je vais sauter uniquement le Grand Prix avec Toupie de la Roque. Elle fera d’ailleurs son premier Grand Prix 5* ici après avoir terminé deuxième du Grand Prix du CSI 4* de Rouen il y a deux semaines. Le public méritait une Marseillaise et nous avons tout fait pour leur donner« , a déclaré le vainqueur. Dernier concurrent à s’élancer, Lorenzo DE LUCA a déroulé un tour impeccable aux rênes de Limestone Grey qui lui a permis de se hisser sur la troisième marche du podium. « Honnêtement, je ne m’attendais pas à accrocher un podium. Je suis donc très chanceux de terminer troisième. Cette année, j’ai eu une belle saison grâce a mes chevaux qui sont en grande forme et à mon propriétaire qui me fait confiance« , a conclu l’Italien.

Résultats complets

Publicité