Les Longines Masters posent le décor

Ce matin se tenait la conférence de presse des Longines Masters de Paris au Lido, célèbre cabaret parisien par ailleurs partenaire du concours cette année. Pas moins de deux cent invités étaient présents dont Christope AMEEUW, président d’EEM et fondateur des Longines Masters, mais aussi les cavaliers Guillaume CANET, Salim EJNAÏNI, Pénélope LEPREVOST et Philippe ROZIER. L’objectif était de faire le point sur les nouveautés attendues deux semaines avant l’ouverture de la saison III des Longines Masters à Paris. Deux nouvelles épreuves devraient être appréciées du public : la Riders Masters Cup, véritable bataille entre cavaliers européens et américains,  ainsi que la Masters Power une épreuve de puissance. En plus de cela se tiendront les traditionnels mais non moins spectaculaires Longines Speed Challenge et le Longines Grand Prix dominical, le tout dans une ambiance qui devrait être survoltée. Jump’inside sera présent pour vous faire vivre ce qui s’annonce comme un show grandiose !

we ride the world longines masters paris
© Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE

La conférence de presse en intégralité


Le Jumping d’Anvers change de cadre

Publicité

Les organisateurs et les instances de la ville n’ont pas réussi à trouver un emplacement approprié pour la prochaine édition du Jumping d’Anvers. Neuf ans après la création de l’événement anversois, qui fut un temps hôte d’une étape du Longines Global Champions Tour, le concours se voit donc déménager l’année prochaine en direction de Waregem, une ville située à une heure au sud-ouest d’Anvers environ. La « Semaine du cheval de Waregem » va ainsi voir le jour du 26 au 30 septembre 2018 au sein de l’hippodrome de la ville. Le concours promet d’ores et déjà un beau programme, ponctué notamment de CSI 5*, CSI 2*, CSI 1*, CSIYH, d’une vente aux enchères, d’une six barres et de concerts.


Nadja PETER STEINER suspendue par la FEI

La cavalière suisse de saut d’obstacles a été provisoirement suspendue par la Fédération Equestre Internationale (FEI). A l’occasion d’un contrôle de médication après sa victoire dans le Grand Prix lors du CSI 3*-W de Tétouan au Maroc, organisé du 5 au 8 octobre 2017, des traces de la substance interdite 0-Desmethyltramadol ont été relevées sur son cheval Saura de Fondcombe.

L’o-desmethyltramadol est un analgésique utilisé pour le traitement d’états de douleurs en médecine humaine et il n’est pas autorisé pour les chevaux. Lors du CSIO 3*-W de Rabat, donc cinq jours plus tard, Saura de Fondcombe a de nouveau été contrôlée et le résultat s’est révélé négatif.

La suspension provisoire de Nadja PETER STEINER s’applique tant aux concours internationaux que nationaux. De plus, la jument Saura de Fondcombe est suspendue pour deux mois, jusqu’au 8 janvier 2018. Par ailleurs, le résultat du contrôle de médication entraîne la disqualification automatique de la paire du CSI 3*-W Tetouan.

Nadja PETER STEINER peut demander l’analyse de l’échantillon B et doit prendre position à l’attention de la FEI. Une telle infraction aux dispositions anti-dopage (Anti-Doping Rule Violation) de la FEI peut entraîner pour la Suissesse une suspension pouvant aller jusqu’à deux ans.

« Je suis profondément choquée par le résultat du contrôle de médication de Saura de Fondcombe, sachant qu’il n’y a aucune explication », informe Nadja PETER STEINER. « Ni moi, ni personne de mon entourage n’avons administré la substance détectée. Le respect des dispositions anti-dopage est de la plus haute importance pour moi et je soutiens à 100% la prévention du dopage de la FEI. Nous les cavaliers sommes particulièrement sensibles à ce thème et pour nous, le bien-être de nos partenaires chevaux est prioritaire ».

Nadja PETER STEINER et Saura de Fondcombe
Nadja PETER STEINER et Saura de Fondcombe © Scoopdyga.com / Pierre COSTABADIE

Source : communiqué FSSE


Les cavaliers prennent position en faveur de Nadja PETER-STEINER

Après le contrôle positif de Nadja PETER-STEINER et sa jument Saura de Fondcombe, les cavaliers réagissent sur les réseaux sociaux, à l’image d’Olivier ROBERT qui leur témoigne tout son soutien :


Domingo quitte Abdullah AL SHARBATLY

Le hongre de quatorze ans n’évoluera plus sous la selle du saoudien Abdullah AL SHARBATLY mais sous la selle de son compatriote et ami Abdulrahman AL RAJHI. Ce dernier a d’ailleurs commencé à le monter durant la deuxième étape du Morocco Royal Tour à Rabat où ils ont notamment couru la Coupe des Nations dans laquelle ils ont réalisé deux tours pénalisés de quatre et huit points. Pour rappel, le fils de Thunder van de Zuuthoeve a débuté sa carrière internationale sous la selle de Daniel DEUSSER puis du Belge Niels BRUYNSEELS avant de rejoindre les écuries du saoudien en 2015. Avec Abdullah AL SHARBATLY, Domingo a connu de beaux succès sur des épreuves intermédiaires en CSI 5*, il s’est surtout classé deuxième des Grands Prix d’Estoril en 2015 et d’Al Rayan en 2017, remportant au passage le Grand Prix Coupe du Monde de Riyadh en 2015.

Abduallah AL SHARBATLY s’est exprimé à ce sujet : « Domingo était plus qu’un ami pour moi. Quand je l’ai monté pour la première fois en concours c’était au LGCT d’Anvers où nous avons gagné d’une très belle manière, j’ai tout de suite su que nous pourrions gagner encore et encore. Nous avons récolté de beaux classements en concours, je suis très fier de ce que nous avons accompli. Je lui souhaite le meilleur avec mon talentueux ami Abdulrahman AL RAJHI« , a-t-on pu lire sur le site equnews.com.

Domingo et Abdullah AL SHARBATLY
Domingo et Abdullah AL SHARBATLY © LGCT / Stefano GRASSO
Publicité