Oslo ouvre le bal de la Coupe du Monde

Les jours raccourcissent et vous avez peut-être déjà sorti les écharpes ? En effet, l’hiver arrive progressivement mais apporte avec lui la saison indoor et son circuit tant attendu ! Le CSIW 5* d’Oslo, comme à son habitude, inaugura le circuit Coupe du Monde qui fête cette année son quarantième anniversaire. Les meilleurs cavaliers de la planète se donneront rendez-vous ce week-end, en Norvège, afin de commencer à récolter les précieux points nécessaires pour se rendre à la finale. Les tricolores auront particulièrement à cœur de briller tout au long de cette saison afin de se qualifier pour cet événement incontournable. Organisée l’an dernier à Omaha aux Etats-Unis, la finale prendra cette année ses quartiers dans l’hexagone. Pour la deuxième fois de l’histoire de la Coupe du Monde et trente ans après sa dernière organisation, Paris Bercy accueillera le dénouement de cette fin de saison du 10 au 15 avril 2018. Si les Français n’ont remporté qu’une seule fois une finale Coupe du Monde grâce à Bruno BROUCQSAULT et Dilème de Cèphe (Milan en 2004), les Américains et les Allemands ne sont quant à eux pas à leur coup d’essai. Après le sacre l’an dernier de McLain WARD et HH Azur sur leurs terres, les deux nations totalisent respectivement dix victoires dans ce championnat.

Publicité

©Scoopdyga.com / Pierre Costabadie

Mêmes si certaines leagues à l’image de l’Amérique de l’Est ont déjà commencé depuis quelques semaines, celle d’Europe de l’Ouest débutera bien du 12 au 15 octobre 2018 à Oslo. Il s’adjugeait l’an dernier sa première victoire dans un Grand Prix 5*, cette année encore Alberto ZORZI sera de la partie pour remettre son titre en jeu, dimanche à 13h40, avec sa toute bonne Fair Light Van T Heike. L’Italie sera accompagnée de dix-huit autres nations, représentées par cinquante cavaliers et cent trente-huit chevaux. Les Norvégiens, menés par leur leader Geir GULLIKSEN seront naturellement présents en force à domicile avec une délégation de dix pilotes dont Marie LONGEM, compagne de Gregory WATHELET. Ce dernier s’élancera en piste avec un certain Forlap, apparu seulement quatre fois en concours depuis la finale d’avril dernier. Cette première étape Coupe du Monde marquera également le retour à la compétition de plusieurs champions. Leopold VAN ASTEN est, en effet, engagé avec VDL Groep Zidane qui a pu profiter d’une pause de cinq mois. Quant à Peder FREDRICSON et H&M All In, ils effectueront ici leur premier concours après leur sacre européen.

Le début de la saison indoor est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux couples à ce niveau d’épreuve. Ce sera le cas pour la jeune maman Edwina TOPS ALEXANDER avec Inca Boy Van T Vianahof, du brésilien Marlon MODOLO ZANOTELLI en selle sur Alicante ou encore Catch Me T aux rênes de Simon DELESTRE. En plus de cette nouvelle monture, le Lorrain pourra compter sur Chadino qui terminait récemment troisième du Grand Prix 5* de Lausanne et sur Chesall Zimequest, vainqueur du Grand Prix dominical de Rome en septembre dernier. Le tricolore sera accompagné de trois de ses compatriotes : Aldrick CHERONNET, Olivier ROBERT et Kévin STAUT qui ont décidé d’emmener respectivement Tanael des BonnesQuenelle du Py et For Joy Van’t Zorgvliet*HDC.

A ne pas manquer :

  • Vendredi 13 octobre
    • 22h25 : Puissance
  • Dimanche 15 octobre
    • 13h40 : Grand Prix Longines Coupe du Monde d’Oslo

Engagés
Programme, départs et résultats
Direct vidéo

Coup d’œil sur la saison Coupe du Monde 2017/2018 


Le CHI de Genève nous emmène chez Steve GUERDAT

A un peu moins de deux mois de la cinquante-septième édition du CHI de Genève, l’équipe du concours nous emmène chez Steve GUERDAT. Le CHI de Genève où, en décembre dernier nous célébrions les adieux de Nino des Buissonnets à la compétition, vous donne des nouvelles du champion. Mais au-delà de Nino, Steve nous parle également de ses chevaux de tête et puis le reportage nous fait visiter les installations de l’actuel numéro quatorze mondial. Effectivement, le cavalier Suisse s’est installé en février dernier dans ses nouvelles écuries à Elgg dans les anciennes installations de Paul WEIER, où il bénéficie d’une magnifique piste en herbe notamment, qu’il apprécie particulièrement.

Publicité