Pour terminer notre rétrospective des mises à la retraite qui ont marqué 2017, ce n’est pas un cheval mais un couple dont il est question aujourd’hui et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de Big Star et Nick SKELTON. De nombreux chevaux ont marqué le monde du saut d’obstacles mais les légendes comme Big Star sont rares. L’étalon âgé de quatorze ans a quitté la scène internationale en mai, tout comme son cavalier, après une carrière hors-norme et une histoire bien particulière…

En 2000, le Britannique chutait gravement et se cassait la nuque. Son médecin lui conseillait alors vivement d’arrêter définitivement le saut d’obstacles mais il en fallait plus pour arrêter un tel champion, si bien qu’un an et demi après, Nick  SKELTON reprenait la compétition. Plus tard, le 1er juin 2003, naissait Big Star issu de l’union entre le fabuleux Quick Star et Jolanda (Nimmerdor). Leur chemin se croise en 2008, l’étalon avait alors cinq ans. Ensemble ils ont gravi les échelons jusqu’à l’obtention de la récompense suprême : l’or en individuel aux JO de Rio. Bien d’autres succès les ont couronnés comme leur médaille d’or par équipes à domicile, aux JO de Londres (2012), leur victoire dans le Grand Prix d’Aix-La-Chapelle en 2013 (vidéo) devançant un autre fils de Quick Star, Orient Express*HDC ou encore leurs nombreuses victoires en coupes de nations et autres Grands Prix. Le cavalier visait cette année le Rolex Grand Slam mais après avoir essuyé une nouvelle blessure de son crack avant le CHI de Genève de 2016, Nick Skelton prenait donc la sage décision d’arrêter son cheval.

Publicité

A l’aube de ses soixante printemps, le multi-médaillé a lui aussi décidé de s’arrêter là après plus de quarante ans de carrière internationale. Nick SKELTON a fait partie de ces champions qui ont marqué l’histoire des sports équestres, soutenu par des chevaux de légende tel qu’Arko III. Le Britannique a toujours dit qu’il raccrocherait ses bottes le jour où Big Star prendrait sa retraite et c’est ce qu’il fit : « Nous sommes arrivés à un point où, après plusieurs mois de réflexion, Big Star et moi-même allons nous retirer du sport. Nous sentons que Big Star a donné tout ce qu’un cheval pouvait donner à un cavalier et il est temps pour lui de profiter de sa retraite. J’ai toujours dit que j’arrêterai lorsque Big Star se retirerait. Ce sport m’a donné bien plus que je ne l’avais espéré ces quarante-trois dernières années et ce n’était pas une décision facile à prendre. Mais je ne suis plus tout jeune et c’est une bonne chose pour nous deux de nous arrêter au sommet. »

Le beau bai a fait ses adieux à la compétition sur ses terres, sous les yeux de la Reine Elizabeth II. C’était le 14 mai dernier à l’occasion du CSI 5* de Windsor.

Publicité